Les Producteurs laitiers du Canada remettent les Prix de développement durable. Ferme M. Grenier et fils parmi les 4 finalistes.

OTTAWA, le 28 juin 2012 /CNW/ – Les Producteurs laitiers du Canada (PLC) sont fiers d’annoncer les finalistes pour le nouveau Prix de développement durable en production laitière, commandité par Lely Canada.

« Ce prix récompense des pratiques novatrices qui vont au-delà des normes de l’industrie et des pratiques généralement recommandées pour réduire l’empreinte environnementale sur les fermes », a déclaré M. Wally Smith, président des PLC. « Bien que les PLC remettront ce prix pour la première fois cette année, les pratiques durables en production laitière ne datent pas d’hier. Elles ont été transmises de génération en génération par les producteurs, qui ne cessent d’apprendre pour les améliorer de façon continue. »

Les quatre finalistes choisis pour l’engagement et l’innovation dont ils font preuve sont les suivants :

  • Charles Hill and Son Ltd. (Nouvelle- Écosse);
  • Ferme M. Grenier et fils ltd. (Québec);
  • Lakeside Dairy (Alberta);
  • Sunholm Farms (Ontario).

Le gagnant sera annoncé le 18 juillet 2012, à l’assemblée générale annuelle des PLC, à Saint-Jean (Terre-Neuve et-Labrador), où il recevra un trophée et un prix de 2 000 $. Les trois autres finalistes recevront un prix de 1 000 $. Pour plus de renseignements sur chaque finaliste, visitez producteurslaitiers.ca.

Les PLC ont reçu 14 candidatures, qu’un comité de sélection a évaluées en fonction de critères basés sur les pratiques environnementales durables, financièrement viables, qui comportent des avantages sociaux et que d’autres fermes peuvent adopter. Ces finalistes gèrent des entreprises familiales fortes, se préoccupent de la santé de leur terre et contribuent à leur communauté locale. Ils sont un modèle pour les producteurs qui souhaitent continuer d’améliorer leurs pratiques à la ferme.

Environnement Canada rapporte que les émissions de gaz à effet de serre provenant de la gestion du fumier et des vaches (qui sont des ruminants) ont baissé de 21 % entre 1990 et 2009. En 50 ans, le nombre de vaches laitières au Canada a diminué de 50 %, alors que nous produisons plus de lait à l’aide de moins de ressources (rendement plus élevé des cultures et moins d’intrants ont aussi contribué à la réduction des émissions des fermes).

Les PLC remercient leur comité de sélection, formé d’experts des secteurs universitaire, agricole et du gouvernement. Ces gens ont jugé les candidatures selon leurs diverses perspectives, et discuté des mérites des producteurs en ce qui a trait au développement durable, au respect de la terre et des pratiques innovatrices.

  • Karen Beauchemin, Ph. D., chercheuse (nutrition des ruminants), Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Shabtai Bittman, Ph. D., chercheur (sols, fourrages et grandes cultures), Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Chantal Foulds, agronome et directrice, Coordination services-conseils (CSC)
  • Ralph Martin, Ph. D., Professeur et titulaire de la Chaire de recherche sur la production alimentaire durable de Les Compagnies Loblaw limitée, Université de Guelph
  • Greg Northey, Directeur des politiques environnementales, Fédération canadienne de l’agriculture
  • Dennis O’Grady, Directeur général, Conservation de la Nation Sud
  • Jean-Pierre Revéret, Ph. D., vice-président, groupe AGÉCO, professeur et co-titulaire de la Chaire internationale sur le cycle de vie, Université du Québec à Montréal
  • Ron Versteeg, Producteur laitier et membre du Conseil d’administration des Producteurs laitiers du Canada
  • Marina von Keyserlingk, Ph. D., Professeure associée et titulaire d’une chaire de recherche industrielle du CRSNG, Université de Colombie-Britannique

Lauréat au Québec: Ferme M. Grenier et fils Inc.

Ferme M. Grenier et fils Inc.

« Chaque fois que nous avons un projet, nous regardons comment nous pouvons améliorer ce que nous avons déjà sur la ferme, soit en l’utilisant mieux ou différemment, ou en le modifiant. Nous faisons beaucoup d’essais. »

À la ferme M. Grenier et fils Inc., on se soucie tous les jours de l’environnement et on voit le développement durable comme un investissement dans l’avenir. Anita Grenier et Rock Simard sont secondés par leur deux fils Benoit et Alain. Située dans la région de l’Estrie, cette ferme de 150 hectares compte un cheptel de 150 vaches Holstein, dont environ 90 en lactation.

Anita et Rock sont innovateurs et n’hésitent pas à essayer de nouvelles pratiques et à en documenter l’utilité. Ils travaillent en partenariat avec le club agroenvironnemental de l’Estrie depuis 12 ans. Ils collaborent aussi à des essais avec le MAPAQ et l’IRDA. L’an dernier, Anita a prononcé une conférence sur les pratiques d’agriculture durable, en plus d’accueillir des producteurs à l’occasion de journées champ.

Lire l’article complet ici

 

 

Lauréat Canada Atlantique: Ferme Charles Hill et fils

Ferme Charles Hill et fils

« L’amélioration de la productivité des employés et des vaches, de meilleures conditions de travail, la mise à niveau du système électrique qui permet de réduire les coûts, des technologies plus nouvelles et du matériel plus efficace ont amélioré notre bilan financier. Chacun y gagne, même l’environnement! »

Allan Macmillan et Tara Hill‑Macmillan sont la 5e génération à travailler cette ferme où ils traient 150 vaches laitières et produisent des cultures sur 264 hectares de riche sol littoral et marécageux près de Truro, en Nouvelle-Écosse. Allan et Tara sont fermement convaincus qu’il est avantageux d’ouvrir leurs portes et de montrer au public de quoi retourne la production laitière.

Chaque année, la ferme, qui est proche de la ville, des grandes routes et voies d’eau, ouvre ses portes aux écoles maternelles locales, aux écoles primaires et à diverses classes du Collège agricole de la Nouvelle-Écosse. Allan et Tara ont également participé au plus récent programme provincial Journée agricole portes ouvertes et au Dairy Focus Tour. Ils accueillent plusieurs centaines de personnes à leur ferme.

Lire l’article complet ici

 

Lauréat Alberta: Ferme Lakeside

Ferme Lakeside

« La durabilité et la rentabilité vont de paire à la ferme Lakeside. Les pratiques qui ont les effets les plus profonds n’ont pas besoin d’importants investissements en capital et engendrent des économies d’argent et de main-d’œuvre qui sont immédiates et qui procurent des occasions à l’avenir ».

Jeff Nonay est un partenaire d’une ferme diversifiée avec 5 autres membres de sa famille. Ils traient de 170 à 180 vaches Holstein au moyen d’un système de traite volontaire dans la ville de Legal, en Alberta. Ils produisent des cultures pour nourrir le troupeau et utilisent également leurs 1 000 hectares de terrain pour cultiver du canola, des pommes de terre de semence et des grandes cultures. La ferme emploie 4 personnes de plus à temps plein.

Lakeside est de plus en plus reconnue parce qu’elle utilise le gypse comme litière et pour améliorer le sol. La ferme a fait l’objet de plusieurs articles et a pu démontré les avantages de mélanger des feuilles de gypse non utilisées et moulues à des copeaux de bois pour la litière des vaches. La litière est compostée avec du fumier et de la litière de poulet d’une ferme voisine, du gypse supplémentaire, puis elle est utilisée comme engrais pour les champs.

Lire l’article complet ici

Lauréat Ontario: Les fermes Sunholm

Les fermes Sunholm

« De plus en plus de consommateurs votent avec leur portefeuille et la demande pour des produits provenant de fermes respectueuses de l’environnement augmente. De nombreuses fermes font des choses semblables à celles que nous faisons, et de nombreuses autres en font plus. Nous croyons que chacun peut faire un meilleur travail ».

La ferme

Grant et Pamela Martin sont propriétaires d’une ferme laitière qui compte 80 vaches, 275 hectares de terrain et une entreprise de vente directe aux consommateurs de viande d’animaux élevés au pâturage, d’œufs et de produits laitiers biologiques dans le comté Huron, en Ontario. Ils ont 4 jeunes garçons.

Grant et Pamela sont tous deux titulaires d’un baccalauréat ès science en agriculture et ils ont une passion pour l’éducation permanente. Ils participent à de nombreuses visites guidées de fermes et ont accumulé une vaste bibliothèque sur l’agriculture écologique. Ils participent activement au comité West Planning pour les Ecological Farmers of Ontario (EFO).

Lire l’article complet ici

Advertisements

Mot-clé :, , , ,

About Goûter et cultiver le Québec

De la production agricoles aux foodies, du jardinier amateur au paysagiste, nous nourrissons le monde et améliorons la q ualité de vie, la santé publique et l'environnement. Crions-le haut et fort! Ce blogue est communautaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :