Ma Ferme, Ma Météo

Le jour où il y aura une station météorologique sur chaque rang approche! Un groupe de producteurs maraîchers en Montérégie-Ouest en fait l’expérience, au grand bénéfice de l’environnement

MONTRÉAL, le 31 juill. 2012 /CNW Telbec/ – Dans son numéro de juillet-août, Le Bulletin des agriculteurs présente un reportage inédit, sur un projet avant-gardiste encore unique au monde : un réseau de stations météorologiques capable de livrer aux producteurs des informations précises, champ par champ. En voici un extrait :

Chez Les Maraîchers Bec Sucré, à Saint-Isidore, Denis DesGroseilliers a accès à toutes les 15 minutes aux données sur les dernières précipitations, la température et l’humidité du sol, la température de l’air et l’intensité et la direction du vent dans ses champs. Il fait partie des premiers membres de Prisme Consortium à disposer d’une station météo à la ferme.

Cette année, ils sont une quinzaine de producteurs maraîchers dans les Jardins de Napierville à participer à un projet pilote leur donnant accès à des observations météorologiques réelles. La plupart ont au moins une station sur leurs terres, sinon deux. Tous bénéficient d’un accès aux données de l’ensemble du réseau de stations.   

Avec les épisodes de météo extrême qui reviennent de plus en plus souvent et les averses qui touchent le territoire avec une grande variabilité, des outils de haute précision s’imposent.

« En maraîchages, la météo a un impact sur tout ce que nous faisons à la ferme, dit Denis DesGroseilliers. Les intrants coûtent de plus en plus cher, alors nous devons optimiser chacune de nos actions. Pour mieux comprendre ce qui se passe et mieux agir, il nous faut des données météorologiques plus justes. »

Quand on sait qu’il est tombé précisément 15 mm de pluie et qu’il en faut 25 mm pour complètement délaver un traitement fongicide ou insecticide, on peut prendre une décision plus intelligente, illustre l’agronome Luc Brodeur, initiateur du projet chez Prisme. Les données des stations peuvent aussi servir à déterminer si un engrais a été emporté par la pluie, s’il vente trop fort pour une pulvérisation ou s’il est temps d’irriguer.

Pour lire l’article au complet (PDF), visitez le http://www.lebulletin.com/wp-content/uploads/2012/07/LBDA08_ma-meteo.pdf

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs est un mensuel d’information technique à l’intention des producteurs agricoles du Québec. Il est détenu depuis mai 2011 par Glacier Media Inc., une entreprise canadienne de communication et d’information active dans l’imprimé (journaux locaux et publications spécialisées), les médias électroniques et sur internet.

Advertisements

Mot-clé :, , , , , , , , , ,

About Goûter et cultiver le Québec

De la production agricoles aux foodies, du jardinier amateur au paysagiste, nous nourrissons le monde et améliorons la q ualité de vie, la santé publique et l'environnement. Crions-le haut et fort! Ce blogue est communautaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :