Confirmation de la présence de l’agrile du frêne à Longueuil

Frêne d’Amérique
Photo: Emmanuelle Arès

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l’agrile du frêne dans la Ville de Longueuil, au Québec le 1er octobre 2012.

Un avis d’interdiction de déplacement qui empêche le déplacement de tous les produits du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux a été mis en place et les propriétaires concernés en ont été avisés. Une fois que les travaux d’enquête seront terminés, on déterminera les mesures réglementaires supplémentaires à prendre.

Avec cette nouvelle découverte, la présence de l’agrile du frêne a été confirmée, à ce jour, dans six régions du Québec ainsi que dans 27 comtés de l’Ontario. Bien que l’agrile du frêne ne pose aucun risque pour la santé humaine, il s’agit d’un ravageur très destructeur. Il a déjà tué des millions de frênes en Ontario, au Québec et aux États-Unis, et il présente une menace économique et environnementale importante pour les régions urbaines et boisées de l’Amérique du Nord.

Quelle est l’importance du frêne?

Les frênes occupent une place importante dans le paysage urbain et rural du Canada. On les trouve couramment le long des rues et dans les boisés, les brise-vent et les forêts du sud du Canada. Dans de nombreuses régions de l’ouest du pays, les frênes constituent l’une des rares essences qui conviennent aux milieux urbains.

Le bois de frêne est aussi utilisé dans la fabrication de meubles, de planchers de bois franc, de bâtons de baseball, de manches d’outils, de guitares électriques, de bâtons de hockey et d’autres objets qui doivent être solides et résilients.

Répartition au Canada

Ontario

  • municipalités régionales de Chatham-Kent, Durham, York, Peel, Halton, Niagara et Waterloo;
  • comtés de Bruce, Elgin, Essex, Frontenac, Huron, Lambton, Middlesex, Norfolk, Oxford, Perth et Wellington;
  • comtés unis de Leeds et Grenville;
  • villes de Brantford, Hamilton, Ottawa, Sault Ste. Marie et Toronto;
  • les comtés unis de Prescott et Russell.
  • L’île Manitoulin

Québec

  • municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l’Outaouais
  • municipalité de Carignan;
  • villes de Gatineau, Laval, Longueuil et de Montréal.

Que dois-je faire si j’ai des raisons de croire qu’un ou plusieurs de mes frênes sont infestés?

Si vous n’habitez pas dans l’une des zones réglementées pour l’agrile du frêne et croyez avoir décelé des signes d’infestation sur vos frênes, communiquez avec l’ACIA au 1-866-463-6017.

Si vous habitez dans une zone réglementée pour l’agrile du frêne et avez récemment taillé ou abattu un frêne, veuillez communiquer avec votre ville, votre municipalité ou l’ACIA pour obtenir des directives quant à la façon d’éliminer les résidus de taille ou l’arbre lui-même.

La menace 

  • L’agrile du frêne est capable d’attaquer et de tuer des arbres sains.
  • Toutes les espèces indigènes de frêne sont en péril.
  • Les frênes de toute taille, soit de 5 à 90 cm ou davantage de diamètre à hauteur d’homme (dhh), sont vulnérables à l’infestation. On a même trouvé des larves dans des branches d’à peine 1,1 cm de diamètre.
  • Le frêne est une essence répandue au Canada et aux États-Unis, tant dans la nature qu’en milieu urbain, et le frêne vert est une des essences les plus souvent employées dans la plantation de forêts urbaines.
  • Il est très difficile de faire une détection précoce de l’agrile du frêne. Quand on trouve des arbres infestés, c’est souvent un an ou plus après que l’attaque est survenue. En outre, plusieurs autres facteurs qui influent sur la santé des frênes en Ontario peuvent camoufler la présence de l’insecte.
  • D’après les estimations, l’agrile du frêne a tué plusieurs centaines de milliers de frênes dans le comté d’Essex, en Ontario, et de 8 à 10 millions de frênes dans le sud-est du Michigan. Ce sont des arbres ornementaux en milieu urbain, des arbres en milieu rural et des boisés de ferme qui sont touchés.
  • À moins d’une lutte efficace, on peut s’attendre à ce que l’agrile du frêne se propage dans toute l’aire de répartition du frêne et y cause une forte mortalité chez les arbres.

 

Comment reconnaître les insects adultes

 
L’agrile du frêne adulte est un insecte d’un vert métallique au corps étroit et allongé, qui mesure de 8,5 à 13,5 mm de long. La tête est aplatie et les yeux composés recouvrent la majeure partie des côtés de la tête. De courtes antennes partent de la face et s’incurvent vers l’arrière juste au-delà des yeux. La face supérieure de l’abdomen, d’une couleur cuivrée tirant sur le violacé, est visible lorsque les ailes sont ouvertes.

L’ACIA continue de collaborer avec les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que les administrations municipales afin de ralentir la propagation de l’agrile du frêne. Il nous incombe à tous de protéger les forêts du Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, vous pouvez visiter le site Web de l’ACIA à l’adresse www.inspection.gc.ca/phytoravageurs ou appeler au numéro 1-866-463-6017.

 

Sources

Ministère Ressources Naturelles Ontario

Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec

Agence Canadienne d’inspection des aliments

Advertisements

Mot-clé :, , , ,

About Goûter et cultiver le Québec

De la production agricoles aux foodies, du jardinier amateur au paysagiste, nous nourrissons le monde et améliorons la q ualité de vie, la santé publique et l'environnement. Crions-le haut et fort! Ce blogue est communautaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :