Se rappeler les noms botaniques

Jardinier paresseux

20150127Pour les novices du jardinage, l’utilisation des noms botaniques, à  la résonance latine ou grecque, paraît souvent rébarbative. Pourquoi ne pas se limiter au nom commun? Mais, à force de rencontrer les noms latins sur une base régulière, on se prend à commencer à les apprécier. Ils sont souvent évocateurs ou sont parfois très près du français, puisque le latin et le français sont des langues romantiques. Mais avant tout, ils évitent toute confusion. Après tout, plusieurs plantes peuvent partager un nom commun, mais chaque plante n’y a qu’un seul nom latin.

Je suis pris avec ce problème tout le temps dans les courriels que vous m’envoyez. Un lecteur veut savoir quelque chose au sujet d’un «mille fleurs»… et je ne peux répondre. Il y a des dizaines de plantes qui s’appellent mille fleurs (Impatiens, Lantana, Begonia, Aster, etc.). Le nom «sabot de la vierge» évoque une orchidée (

View original post 882 autres mots

Advertisements

About Goûter et cultiver le Québec

De la production agricoles aux foodies, du jardinier amateur au paysagiste, nous nourrissons le monde et améliorons la q ualité de vie, la santé publique et l'environnement. Crions-le haut et fort! Ce blogue est communautaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :