archive | Écologie RSS pour cette section

Communiqué – Appellation « produit menacé »

Ceci est un communiqué de presse publié par l’Union Paysanne, le mouvement Tache d’huile et Coule pas chez nous. Goûter et cultiver le Québec est une plate-forme neutre de partage d’informations en horticulture, agroalimentaire et agroenvironnement. Pour nous faire parvenir des communiqués écrivez à gouteretcultiverlequebec @ gmail.com   L’appellation « Produit menacé » est lancée […]

Invitation médias – Lancement de la programmation 2015 Espace pour la vie

Invitation médias – Espace pour la vie.   INVITATION MÉDIAS Espace pour la vie, ça m’allume! Lancement de la programmation annuelle Montréal, le 16 février 2015 – Le directeur d’Espace pour la vie, M. Charles-Mathieu Brunelle et la responsable de la culture, du patrimoine, du design d’Espace pour la vie et du statut de la […]

Communiqué – La semaine de relâche à Espace pour la vie, c’est génial!

  Montréal, le 4 février 2015 – Espace pour la vie vous prépare une semaine de relâche géniale. Découvertes et activités surprenantes s’enchaîneront si vite que petits et grands n’en croiront ni leurs yeux ni leurs oreilles! Grâce à la nouvelle application Génial! à l’Insectarium, allez à la rencontre des insectes d’une toute nouvelle manière […]

Communiqué – Espace pour la vie reçoit le botaniste engagé Francis Hallé

Photo: Emmanuelle Arès

« Un plaidoyer pour l’arbre »

Espace pour la vie a le plaisir d’accueillir le célèbre botaniste Francis Hallé dans le cadre de ses Grandes conférences. Intitulée Plaidoyer pour l’arbre, M. Hallé donnera sa conférence à l’auditorium du Jardin botanique le 13 juin 2013, à 19 h 30.
Espace pour la vie annonce également l’inauguration du nouveau parcours d’interprétation de l’Arboretum du Jardin botanique de Montréal le 14 juin 2013, à 10 h. Dédié à l’exploration des multiples facettes de l’arbre, la création de ce parcours a été entre autres inspirée par les travaux de Francis Hallé, botaniste de réputation internationale et invité d’honneur à l’inauguration.

L’arbre, un être vivant

« L’arbre n’est l’apanage de personne. Il mérite d’être reconnu comme un patrimoine commun à toute l’humanité, dont la connaissance doit être collective. » 1

Lors de la conférence, Francis Hallé s’attardera sur l’ampleur des réalisations des grands végétaux que sont les arbres, notamment leurs prouesses biochimiques et génétiques, les communications qu’ils établissent entre eux et leur sensibilité aux phases lunaires ainsi qu’aux variations du champ magnétique terrestre. La place de l’arbre dans les villes sera aussi abordée ainsi que son apport essentiel à la vie humaine.

Francis Hallé, botaniste engagé

« Les premières étendues boisées sont apparues sur Terre voilà 380 millions d’années […] et en à peine un siècle, l’homme est sur le point de les éradiquer! » 2

Cofondateurs du célèbre Radeau des Cimes et responsable des missions jusqu’en 2001, Francis Hallé est spécialisé dans l’étude de l’architecture des plantes vasculaires et a consacré toutes ses recherches aux plantes tropicales, en particulier celles des forêts humides des basses altitudes. Il a d’ailleurs effectué huit missions pour étudier les canopées des forêts équatoriales.  Auteur de 18 livres, dont le populaire Plaidoyer pour l’arbre paru en 2005, Francis Hallé a également participé en 2012 au tournage du film de Luc Jacquet, Il était une forêt, qui a été soumis au jury du Festival de Cannes 2013. M. Hallé est récipiendaire de plusieurs distinctions, dont la médaille Fairchild pour l’exploration en botanique tropicale.

La conférence de Francis Hallé sera suivie d’une période de questions et d’une séance de signature.

La conférence de M. Hallé a été réalisée avec le soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec.

Espace pour la vie, première place mondiale dédiée à l’humain et à la nature, regroupe le Biodôme, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcan. Ensemble, ils s’engagent à préserver et mettre en valeur la biodiversité et invitent les citoyens d’ici et du monde entier à se joindre à ce mouvement audacieux, créatif et urbain.

: à l’auditorium Henry-Teuscher du Jardin botanique de Montréal
4101, rue Sherbrooke Est
Métro Pie-IX
Quand : Jeudi, 13 juin 2013 à 19 h 30
Achat de billets à la billetterie en ligne : www.espacepourlavie.ca/billetterie
Tarifs : Régulier : 12 $ / Étudiants et membres des Sociétés Amies: 9 $*
*Une carte de membre valide et une carte d’identité avec photo seront demandées à l’entrée pour les achats de billets à tarif réduit.

1 Francis Hallé, Plaidoyer pour l’arbre, Éd. Actes Sud, Arles, 2005, 211 p.
2 Francis Hallé dans Forêts Magazines, no 17, p. 10

L’Ontario termine le toit vert du Palais de justice d’Ottawa

Démonstration d’un toit vert intensif à petite échelle.
Photo: Emmanuelle Arès

Le nouveau toit vert du Palais de justice d’Ottawa réduira les coûts de l’énergie, améliorera la qualité de l’air et aidera l’Ontario à atteindre ses buts à long terme en matière d’économie d’énergie.

Le toit vert du Palais de justice d’Ottawa est un environnement naturel où poussent 60 variétés de plantes et qui protège la structure de l’édifice contre les intempéries. Les 26 toits verts séparés répartis sur plusieurs niveaux et recouvrant 70 000 pieds carrés au total contribueront à purifier l’air à Ottawa.

Les toits verts durent deux fois longtemps que les toits conventionnels qui doivent être refaits tous les 20 à 25 ans. Le nouveau toit vert fera économiser 23 000 $ par an en réduisant de 26 % les pertes d’air climatisé en été et de chaleur en hiver.

 

En bref

  • Le projet du toit vert du Palais de justice d’Ottawa a assuré environ 85 emplois.
  • L’espace vert sur le toit est plus grand que quatre patinoires de hockey regroupées ou un terrain de football.

En savoir d’avantage


 

« Notre gouvernement est fier d’appuyer ce projet novateur qui réduira les coûts de l’énergie et sera bénéfique pour l’environnement de notre communauté. Le toit vert illustre le solide engagement de l’Ontario de promouvoir l’infrastructure locale et la croissance économique à Ottawa. »

 – Bob Chiarelli
ministre de l’Infrastructure et ministre des Transports


« Je suis fier que cette initiative dynamique se déroule dans notre ville. Le toit vert du Palais de justice d’Ottawa est un environnement unique qui réduira la quantité de chauffage et de climatisation nécessaire et permettra de mieux contrôler le ruissellement des eaux pluviales tout en contribuant à purifier l’air que nous respirons.  »

 – Yasir Naqvi
député d’Ottawa Centre


« Les toits verts du Palais de justice d’Ottawa sont novateurs et écologiques et constituent des endroits en plein air attrayants pour les occupants de l’édifice.  »

 – John Gerretsen
procureur général

 
 
 

Implantation de parcelles agroforestière en Mauricie: 25 000$ au Baluchon

Tous droits réservés: Le Baluchon, Concept Éco-Plein air.
http://www.baluchon.com

Saint-Paulin , le 11 juillet 2012 – Le député de Maskinongé et adjoint parlementaire au ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, M. Jean-Paul Diamond, est heureux d’annoncer, au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, l’attribution d’une aide financière de plus de 25 000 dollars au Concept Éco-plein air Le Baluchon, de Saint-Paulin, en vertu du Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture.

La somme consentie à cette entreprise lui permettra de concrétiser un projet qui prévoit l’implantation et l’entretien de parcelles agroforestières où des rangées de feuillus nobles et d’arbres et d’arbustes à fruits et à noix côtoieront des cultures annuelles.

Le tout vise la mise en valeur des paysages agricoles et la protection de la biodiversité.

Soulignons que le projet est une partie intégrante d’une démarche globale qui s’inscrit dans une perspective de recherche et de vitrine expérimentale au bénéfice des autres producteurs agricoles, des touristes et des excursionnistes qui visitent l’entreprise.

« Le Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture représente une belle occasion à saisir pour les producteurs, les promoteurs et les acteurs locaux et régionaux. Avec leurs idées et leur expertise, ils sont à même de mettre sur pied des projets aux couleurs de notre belle région, comme c’est le cas ici au Concept Éco-plein air Le Baluchon. Je me dois de souligner le travail et la détermination de cette entreprise en vue de dynamiser les activités agricoles ainsi que l’occupation du territoire », a affirmé M. Jean-Paul Diamond.

« Par de petits gestes, les entreprises agricoles du Québec peuvent contribuer à la mise en valeur des paysages ruraux, au pouvoir d’attraction des territoires, à la préservation du patrimoine agricole et à la protection de la biodiversité. Ce type d’initiatives cadre d’ailleurs parfaitement avec l’esprit du livre vert pour une politique bioalimentaire », a indiqué le ministre Corbeil.

Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture

Les agriculteurs et les acteurs du milieu sont invités à appuyer ou à démarrer dans leur région des projets touchant la multifonctionnalité de l’agriculture. En effet, il leur est encore possible de présenter des projets en s’adressant directement à leur direction régionale. Dans la Mauricie, le Programme vise les municipalités régionales de comté de La Tuque, de Maskinongé, de Mékinac et de Shawinigan, qui ont été retenues en raison de certaines caractéristiques biophysiques et géographiques.

Précisons que des projets ayant trait notamment aux cultures paysagères, à la remise en culture de terres en friche, à l’amélioration des pâturages ou à la restauration de bâtiments d’intérêt pourraient être mis en œuvre en relation avec ce programme.

Pour connaître tous les détails du Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture, il suffit de joindre l’une des directions régionales du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. En outre, on peut prendre connaissance d’exemples de projets de multifonctionnalité.

Le Concept Éco-plein air Le Baluchon – Depuis 1982

Le Concept Éco-plein air Le Baluchon a été constitué le 26 octobre 1982 par sept étudiants sous le leadership et la détermination de Louis Lessard, étudiant en biologie et Yves Savard, étudiant en graphisme. Le vrai coup d’envoi du Baluchon a vraiment commencé lorsqu’en décembre 1982, Hydro-Québec lui cède les droits de jouissance des terrains de l’ancien moulin Damphousse. Depuis, la corporation a évolué, grandit et s’est développé avec l’implantation d’une station touristique multivocationnelle en ces lieux. Par la suite, Le Baluchon a su se distinguer au cours des années en accumulant plusieurs prix et distinctions.

Pour télécharger l’historique complet du Baluchon, cliquez ici.

%d blogueueurs aiment cette page :