Archive | Horticulture RSS for this section

Communiqué – Une offre renouvelée en jardinage pour les familles de la Montérégie!!

Une toute nouvelle entreprise de la relève, Les Serres St-Mathias, ouvrira ses portes ce printemps dans la municipalité du même nom. Que vous souhaitiez embellir votre extérieur ou cueillir des herbes et légumes frais chez vous tout l’été, l’équipe des Serres vous accueillera dans une ambiance familiale où service et fraîcheur sont les priorités. Pouce […]

Évènement Horticulture extrême

Le samedi 21 mars 2015, célébrez l’arrivée du printemps avec Albert Mondor et ses amis en assistant à l’évènement Horticulture Extrême, une journée qui vous permettra de découvrir diverses façons à la fois originales et étonnantes de cultiver des plantes comestibles et ornementales dans les endroits les plus inusités en utilisant un maximum de créativité. […]

Communiqué – Les professionnels de l’horticulture et de l’agriculture urbaine ont maintenant une place d’honneur sur PlantCatching

(Montréal, le 25 février 2015) – La plateforme citoyenne pour les jardiniers PlantCatching est un grand succès depuis son lancement en 2012. Elle a donné lieu à des milliers de partages de végétaux par tout autant d’utilisateurs. Mais ce projet ambitieux a été porté par une seule personne, Nicolas Cadilhac, ce qui en fait aussi sa […]

Un pionnier de l’horticulture ornementale reçoit les honneurs

Une belle reconnaissance pour Normand Tellier, fondateur de la Jardinière du Nord et de la marque Déco Style. Cliquez sur le lien, les plantes sont magnifiques et plus qu’exceptionnelles! À voir! Communiqué et lien vers l’allocution du ministre: Normand Tellier honoré à l’Assemblée nationale du Québec  

Communiqué – Espace pour la vie reçoit le botaniste engagé Francis Hallé

Photo: Emmanuelle Arès

« Un plaidoyer pour l’arbre »

Espace pour la vie a le plaisir d’accueillir le célèbre botaniste Francis Hallé dans le cadre de ses Grandes conférences. Intitulée Plaidoyer pour l’arbre, M. Hallé donnera sa conférence à l’auditorium du Jardin botanique le 13 juin 2013, à 19 h 30.
Espace pour la vie annonce également l’inauguration du nouveau parcours d’interprétation de l’Arboretum du Jardin botanique de Montréal le 14 juin 2013, à 10 h. Dédié à l’exploration des multiples facettes de l’arbre, la création de ce parcours a été entre autres inspirée par les travaux de Francis Hallé, botaniste de réputation internationale et invité d’honneur à l’inauguration.

L’arbre, un être vivant

« L’arbre n’est l’apanage de personne. Il mérite d’être reconnu comme un patrimoine commun à toute l’humanité, dont la connaissance doit être collective. » 1

Lors de la conférence, Francis Hallé s’attardera sur l’ampleur des réalisations des grands végétaux que sont les arbres, notamment leurs prouesses biochimiques et génétiques, les communications qu’ils établissent entre eux et leur sensibilité aux phases lunaires ainsi qu’aux variations du champ magnétique terrestre. La place de l’arbre dans les villes sera aussi abordée ainsi que son apport essentiel à la vie humaine.

Francis Hallé, botaniste engagé

« Les premières étendues boisées sont apparues sur Terre voilà 380 millions d’années […] et en à peine un siècle, l’homme est sur le point de les éradiquer! » 2

Cofondateurs du célèbre Radeau des Cimes et responsable des missions jusqu’en 2001, Francis Hallé est spécialisé dans l’étude de l’architecture des plantes vasculaires et a consacré toutes ses recherches aux plantes tropicales, en particulier celles des forêts humides des basses altitudes. Il a d’ailleurs effectué huit missions pour étudier les canopées des forêts équatoriales.  Auteur de 18 livres, dont le populaire Plaidoyer pour l’arbre paru en 2005, Francis Hallé a également participé en 2012 au tournage du film de Luc Jacquet, Il était une forêt, qui a été soumis au jury du Festival de Cannes 2013. M. Hallé est récipiendaire de plusieurs distinctions, dont la médaille Fairchild pour l’exploration en botanique tropicale.

La conférence de Francis Hallé sera suivie d’une période de questions et d’une séance de signature.

La conférence de M. Hallé a été réalisée avec le soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat Général de France à Québec.

Espace pour la vie, première place mondiale dédiée à l’humain et à la nature, regroupe le Biodôme, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcan. Ensemble, ils s’engagent à préserver et mettre en valeur la biodiversité et invitent les citoyens d’ici et du monde entier à se joindre à ce mouvement audacieux, créatif et urbain.

: à l’auditorium Henry-Teuscher du Jardin botanique de Montréal
4101, rue Sherbrooke Est
Métro Pie-IX
Quand : Jeudi, 13 juin 2013 à 19 h 30
Achat de billets à la billetterie en ligne : www.espacepourlavie.ca/billetterie
Tarifs : Régulier : 12 $ / Étudiants et membres des Sociétés Amies: 9 $*
*Une carte de membre valide et une carte d’identité avec photo seront demandées à l’entrée pour les achats de billets à tarif réduit.

1 Francis Hallé, Plaidoyer pour l’arbre, Éd. Actes Sud, Arles, 2005, 211 p.
2 Francis Hallé dans Forêts Magazines, no 17, p. 10

16e Rendez-vous horticole

MosaiculturesInternationalesMontreal

Profitez du Rendez-vous horticole pour saluer le chien d’Elzéar Bouffier, l’homme qui plantait des arbres! L’oeuvre complète, magistrale, sera en démonstration cet été dans le cadre de l’exposition Mosaïcultures Internationales 2013. Photo: Francois Gravel

Espace pour la vie vous invite à créer un jardin à votre image

Montréal, le 23 avril 2013 – Au grand bonheur des passionnés du jardinage et d’horticulture, Espace pour la vie présente la 16e édition du Rendez-vous horticole au Jardin botanique de Montréal les 24, 25 et 26 mai 2013. Venez faire le plein d’idées pour créer un jardin à votre image, en vous inspirant des conseils prodigués par les horticulteurs du Jardin botanique et de jeunes professionnels spécialisés en aménagement paysager. Rencontrez des producteurs de plantes nouvelles, rares ou inusitées, ainsi que trois artistes peintres qui puisent leur inspiration dans la nature, le tout dans une ambiance musicale tout à fait dans le ton.

Le Rendez-vous horticole : Un programme bien aménagé

Imaginez la possibilité de rencontrer plus d’une centaine de spécialistes du jardinage et de l’aménagement paysager dans une même journée. Échangez avec des spécialistes des roses, des bonsaïs et des hémérocalles. Faites l’acquisition de magnifiques plantes annuelles et vivaces tout en discutant avec leurs producteurs. Découvrez des accessoires de jardin originaux et utiles. Enfin, ne repartez pas sans au moins l’une des 12 000 plantes produites par les horticulteurs du Jardin botanique.

Le Rendez-vous horticole propose aussi des causeries et des démonstrations animées par des personnalités reconnues du monde horticole. Enfin, une nouveauté cette année, le kiosque des Amis du Jardin donnera quelques astuces pour savoir comment cultiver et tailler la vigne au Québec.

L’événement abordera aussi différents thèmes tels que la beauté de créer des jardins qui attirent les papillons ou les oiseaux, le plaisir de cuisiner des légumes de saison et l’art de la cueillette de champignons comestibles. Voilà autant de sujets passionnants qui attiseront votre fibre jardinière!

Pour couronner le tout…

Le Rendez-vous horticole sera ultimement l’occasion de dévoiler les grands gagnants du concours des Mérites horticoles et la personnalité lauréate du Prix Henry Teuscher.

Lisez ici l’article d’Albert Mondor sur les Mérites horticoles 2012

Renseignements (horaires, démonstrations, causeries, billets) : espacepourlavie.ca

IMPORTANT
Comme par les années passées, le Jardin botanique et l’Insectarium ne participent pas à la Journée des musées qui a lieu en même temps que le Rendez-vous horticole.

Cet évènement est présenté par Premier Tech et organisé en collaboration avec les Amis du Jardin botanique de Montréal. Merci à Fleurs, Plantes et Jardins.

Coupures de 30 à 50% dans les programmes Agri-Stabilité et Agri-Investissement

Photo: Emmanuelle Arès

Longueuil, le 17 septembre 2012 – L’Union des producteurs agricoles trouve inapproprié le désengagement canadien dans la gestion des risques de nos entreprises agricoles (Cadre stratégique agricole Cultivons l’avenir 2), tel que confirmé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux le vendredi 14 septembre dernier, à Whitehorse (Yukon).

« On s’explique d’autant plus mal ces coupures que le partage des risques en agriculture et l’existence de programmes efficaces en la matière sont déterminants dans les décisions d’investir ou non des agriculteurs. Les variations climatiques et la volatilité des prix sont telles dans notre secteur que le développement de l’agriculture n’est possible que dans un certain horizon de stabilité et de prévisibilité », a déclaré le président général de l’Union des producteurs agricoles, M. Marcel Groleau.

Insécurité du revenu

Des changements importants aux programmes Agri-Stabilité et Agri-Investissement, principaux piliers en matière de protection de sécurité du revenu, voire les seuls dans certaines spécialités (horticole et maraîchère, notamment), ont en effet été annoncés au terme de la réunion 2012 des ministres de l’Agriculture.

Selon des estimés préliminaires, les paiements annuels versés aux entreprises agricoles seraient réduits de 30 % à 50 %, soit des économies de 440 millions $ pour les gouvernements fédéral et provinciaux. De ce montant, le gouvernement canadien économiserait 264 millions $, dont seulement 80 millions $ seront réinvestis en agriculture, le reste étant retourné au Trésor canadien. Selon nos évaluations, il s’agirait, pour le Québec, d’une perte annuelle en fonds fédéraux d’entre 30 millions $ et 50 millions $.

Hausse des investissements en initiatives stratégiques… mais des miettes pour le Québec

Soulignons par ailleurs que le nouvel accord quinquennal (avril 2013 à avril 2018) prévoit une hausse de 50 % des investissements en initiatives stratégiques (autres que la gestion des risques) à frais partagés. La part annuelle consacrée par le gouvernement fédéral dans ces investissements passerait ainsi de 160 millions $ à 240 millions $. De ce montant supplémentaire, le Québec n’obtiendrait toutefois qu’environ 11 millions $ (estimé). Ces investissements supplémentaires sont donc loin de compenser pour les coupures annoncées dans les programmes de sécurité du revenu, et l’Union suivra de très près la poursuite des consultations sur les programmes de gestion des risques, tel que le gouvernement fédéral s’y est engagé vendredi, et les ajustements pouvant leur être apportés, le cas échéant.

Renforcer les bases

Le président général de l’Union a fait valoir certains des éléments positifs annoncés vendredi dernier, dont

  • le soutien réaffirmé à la gestion de l’offre,
  • la possible amélioration de l’assurance récolte pour les productions fourragères (particulièrement dans le foin),
  • la poursuite d’un programme audacieux qui ouvre de nouveaux marchés et
  • la création d’un nouveau comité d’innovation visant à définir une vision à long terme pour l’agriculture.

Mais il a tout de même indiqué qu’Ottawa fait une erreur en prenant prétexte du répit relatif que traverse actuellement l’agriculture canadienne dans certaines productions pour réduire sa couverture des risques, surtout dans une économie mondiale encore très fragile.

« Au contraire, il aurait fallu en profiter pour renforcer les bases de notre secteur agricole afin de générer les investissements qui vont stimuler sa compétitivité. L’avenir de l’agriculture du Québec et la possibilité de développer une politique agricole forte et efficace seront grandement affectés par la décision du gouvernement canadien », a conclu M. Groleau.

 

 

Ordre national du mérite agricole 2012 – Bravo aux 9 lauréats!

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est fier de souligner la participation de 94 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches au 123concours de l’Ordre national du mérite agricole (ONMA).

Les lauréats nationaux

Cliquez sur le nom des entreprises ou sur les photos pour la description complète.

Gagnant national Médaille d’or (Commandeur) – Ferme avicole Orléans inc.  

Aviculture et pomiculture

fermeorleansmeriteagricoleor2012

Photos: Éric Labonté, MAPAQ

Gagnant national Médaille d’Argent (Officier) – Ferme Durantaye SENC

Production laitière

fermeladurantayemeriteagricoleargent2012

Gagnant national Médaille de Bronze (Chevalier) – Polyculture Plante 1987 inc.

Production végétale, transformation et commercialisation

Polyculture Plante 1987 inc.

 

Ferme Bédard et Blouin inc.

Production horticole ornementale, maraîchère et fruitière

Gagnant national : catégorie or – 2ème rang
Lauréat régional : catégorie or – 2ème rang
Mention de la relève féminine

 

Ferme Bédard et Blouin inc.

Ferme Goulaise inc.

Production laitière

Gagnant national : catégorie Or – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Or – 1er rang
Mention de la formation agricole de la relève

Ferme Goulaise inc.

 

La Ferme Pellerat (1997) inc.

Production laitière

Gagnant national : catégorie Argent – 2e rang
Lauréat régional : catégorie Argent – 2e rang

Ferme Pellerat (1997) inc.

J.P.L. Maraîcher inc.

Production maraîchère

Gagnant national : catégorie Argent – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Argent – 3e rang

J.P.L. Maraîcher inc.

 

Fraisière Faucher inc.

Horticulture maraîchère et fruitière
Gagnant national : catégorie bronze – 2ème rang
Lauréat régional : catégorie bronze – 2ème rang
Mérite Promutuel de la prévention (régional)
Fraisière Faucher inc.

 

Ferme horticole Lajoie inc.

Horticulture ornementale

Gagnant national : catégorie Bronze – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Bronze – 1er rang

Ferme horticole Lajoie inc.

 

Lauréats régionaux, Capitale Nationale

Cliquez ici pour la liste complète

Lauréats régionaux, Chaudière-Appalaches

Cliquez ici pour la liste complète

Mentions spéciales – formation agricole, agrotourisme et relève féminine

Mme Denise Bilodeau et M. Jean-Yves Goulet de la Ferme Goulaise inc. obtiennent la Mention de la formation agricole de la relève en raison du soutien qu’ils apportent à leur fils Étienne qui, dès son jeune âge, a manifesté un intérêt marqué pour l’industrie laitière.

Dans le domaine de l’agrotourisme, c’est l’entreprise Pépinière et Verger Pedneault et frères inc., de L’Isle-aux-Coudres, qui remporte les honneurs sur le plan national. Quelque 70 000 personnes se rendent chaque année dans cette entreprise pour effectuer un tour guidé, pour visiter l’économusée ou encore pour déguster divers produits.

Finalement, la Mention de la relève féminine revient à Mme Raymonde Blouin et à M. Denis Bédard, de la Ferme Bédard et Blouin inc., pour l’appui accordé à leur fille Sarah qui a suivi une formation directement liée aux tâches qu’elle effectue au sein de l’entreprise familiale.

Prix des partenaires – prévention à la ferme et agroenvironnement

Le Groupe Promutuel a décerné le Mérite Promutuel de la prévention à la Ferme Port-Jolait SENC, qui s’est distinguée par l’ensemble des efforts consentis en matière de santé et de sécurité à la ferme.

Quant à La Coop fédérée, elle a remis le Prix La Coop fédérée à l’agroenvironnement à la Ferme Sylvain Laquerre inc.; cette entreprise agricole s’est illustrée de façon notable, du fait qu’au fil du temps ses propriétaires ont mis en place de nombreuses mesures favorisant une gestion agroenvironnementale harmonieuse, tant à leur ferme que dans leur région.

Outre ces partenaires majeurs, d’autres importants collaborateurs ont contribué à la réussite du 123concours de l’Ordre national du mérite agricole, à savoir Saputo, Hydro-Québec, La Terre de chez nous et le Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe.

À propos de l’ONMA

Rappelons que l’Ordre national du mérite agricole est une véritable tradition dans le milieu de l’agriculture québécoise. Depuis 1890, il reconnaît le travail des femmes et des hommes qui façonnent l’industrie bioalimentaire du Québec. Pour les besoins du concours, le Québec, en raison de son étendue, a été divisé en cinq territoires regroupant une ou plusieurs régions et chacun des territoires accueille successivement le concours tous les cinq ans. Cette organisation permet de tenir le jugement à l’intérieur d’une période de temps déterminée, de mieux prendre en considération les zones climatiques et les types de sols particuliers et de donner des chances égales aux concurrents.

Au mois d’octobre prochain, les gagnants nationaux seront invités à recevoir, des mains du vice-premier ministre, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et député d’Abitibi-Ouest, M. François Gendron, des décorations et des prix à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement, à Québec.

Dévoilement officiel des Exceptionnelles® 2013

Une nouvelle gamme époustouflante d’Exceptionnelles® vient d’être sélectionnée par le public et les experts, afin de satisfaire les horticulteurs amateurs et les professionnels.

Présentée pour la première fois à titre d’annuelle extérieure, une fougère, connue comme plante d’intérieur, a été prisée par le jury. De plus, en primeur cette année, l’expertise horticole des Grands Jardins de Métis s’est jointe à celles du Jardin botanique de Montréal, du Jardin Roger Van den Hende et du Jardin Daniel A. Séguin pour la sélection des gagnantes.

Le programme Les Exceptionnelles® participe activement à la promotion des plantes annuelles au Québec. Son but est de travailler, conjointement avec le secteur horticole, à la sélection et à la promotion de nouveautés végétales performantes, dans un cadre de fonctionnement neutre et objectif, orienté sur la satisfaction du consommateur.

Les jardins du 13e Festival International des Jardins de Métis rivalisent d’originalité

Bon arbre au bon endroit – NIP Paysage
©Louise Tanguay, 2010, Jardins de Métis / Reford Gardens

Grand-Métis (Québec) Canada, le 22 juin 2012. Des cordes de bois qui évoquent les cycles de transformation de la nature, un gros nuage de vignes soutenu par des ballons d’hélium, des vents de 15 nœuds qui font danser du lin, des cabinets de beautés végétales de la région et une imposante structure tubulaire abstraite et pleine de légèreté côtoieront la vingtaine de jardins contemporains déjà en place sur le site du Festival international de jardins, présenté aux Jardins de Métis, aux abords du fleuve Saint-Laurent dans l’est du Québec, du 23 juin au 30 septembre 2012. Visitez le site internet du Festival au  www.jardinsdemetis.com pour en connaître davantage.

Venus des quatre coins de la planète, plus de 65 architectes de paysage, architectes ou artistes de l’Allemagne, de l’Australie, du Canada, des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni ont conçu des jardins qui séduiront et provoqueront les visiteurs, et illustreront l’extraordinaire originalité du renouveau dans l’art du jardin.

Le Festival a le plaisir de recevoir pour la première fois les concepteurs de ATLAS [Kimberly Garza, Andrew ten Brink] et Forbes Lipschitz • Ekachai Pattamasattayasonthi et dL Studio [Tom Lee, Soren deNiord] • atelier eem [Marc Blume, Francesca Liggieri, Estelle Nicod], Héloïse Blanzat • Laura B. Garófalo • les attentives [Chloé B. Fortin, Audrey Lavallée].

Leurs jardins conceptuels se sont démarqués parmi les 158 projets soumis par plus de 350 créateurs en provenance de 23 pays lors de l’appel de candidatures international.

Prendront également part à ce 13e Festival international de jardins les concepteurs suivants : asensio_mah [Leyre Asensio-Villoria, David Syn Chee Mah] Atelier le balto [Véronique Faucheur, Marc Pouzol, Marc Vatinel] et Kai Schiemenz • Balmori Associates [Diana Balmori, Noémie Lafaurie-Debany, Sarah Falbe-Hansen] • Claude Cormier • Rosetta Sarah Elkin • Thilo Folkerts de 100landschaftsarchitektur et Rodney Latourelle • Jane Hutton et Adrian Blackwell, • Hal Ingberg • Ken Smith Workshop [Ken Smith, Hardy Stecker, Frank Barbour] • Legge Lewis Legge [Andrea Legge, Deborah Lewis, Murray Legge] • MVVA [Michael Van Valkenburgh, Scott Streeb, Joe Bivona] • Deborah Nagan • NIPpaysage [Mathieu Casavant, Josée Labelle, Michel Langevin, Mélanie Mignault, Georges-Étienne Parent, Claude Cournoyer, Sylvain Lenoir, Émilie Bertrand-Villemure] • North Design Office [Pete et Alissa North] • relais Landschaftsarchitekten [Gero Heck, Marianne Mommsen] • Heather Ring, Brenda Parker et Synnøve Fredericks • spmb [Eduardo Aquino, Karen Shanski], Ralf Glor, Matt Baker et Martin GagnonStudio Bryan Hanes [Bryan Hanes, Jose Menendez, Yadiel Rivera Diaz, Brenna Herpmann] et DIGSAU [Jules Dingle, Jeff Goldstein, Mark Sanderson, Jamie Unkefer, Aaron Jezzi] • Terragram [Vladimir Sitta, Anita Madura, Robert Faber] • Topotek1 [Martin Rein-Cano, Lorenz Dexler].

Des jardins extra-muros présentés à Londres dans le cadre du premier Chelsea Fringe Festival, de même qu’à Montréal, Mont-Joli et Sainte-Flavie. Rappelons que le Festival international de jardins est le principal festival de jardins contemporains en Amérique du Nord. Depuis 2000, le Festival a présenté au-delà de 130 jardins conçus par plus de 500 créateurs.

Partenaires publics : Conseil des arts du Canada, Patrimoine canadien, Emplois d’été Canada 2012, Conseil des arts et des lettres du Québec, Tourisme Québec, Conférence régionale des éluEs du Bas-Saint-Laurent et Emploi-Québec. Commanditaires : SAQ, Premier Horticulture, Miellerie Tête en Fleurs, ISMER, Empco, Varicon Aqua Solutions Ltd, Glendyne. Hydro-Québec est un partenaire majeur des Jardins de Métis et de ses initiatives environnementales depuis 1999. Collaborateurs : Restaurant Les 400 coups, Municipalité de Sainte-Flavie, Ville de Mont-Joli, Aéroport de Mont-Joli, Château Ramezay – Musée et site historique de Montréal, Canada Blooms, Chelsea Fringe Festival, Landscape Ontario
.

Midi-Conférence « Le School Farming » à San Francisco le 12 septembre 2012

 

Jardinage scolaire San Francisco

Où: Pavillon Président-Kennedy, UQAM (Métro Place des arts) Local PK-3150

Quand: 12 septembre 2012, 12h30 à 14h00

 

«Let’s respect the power of education to change society. Let’s respect our power to change education » Winne, 2005

 

Le Crapaud et le Laboratoire Agriculture urbaine de l’Institut des sciences de l’environnement sont heureux d’organiser un midi-conférence avec Beatriz Enciso, étudiante à la maitrise en sciences de l’environnement à l’UQAM. Sa conférence s’appuiera sur un stage de 3 mois effectué à San Francisco au sein de l’organisme ECOlogy San Francisco dont le projet central est le School Farm, un projet d’agriculture urbaine dédié au milieu scolaire. Ce programme fait partie des programmes développés par l’organisme ECOSF en Californie.

Beatriz Enciso présentera le programme éducatif de la «School Farm» élaboré durant son stage. Un modèle conceptuel du programme éducatif utilisé, ainsi que des activités pédagogiques modèles seront présentés. À travers le processus de création du matériel pédagogique effectué durant le stage, l’importance des programmes de jardinage scolaire a aussi été analysée. La présentation montrera les résultats de cette analyse et démontrera que les jardins scolaires ont le potentiel de transformer notre société s’ils vont au-delà des enjeux de santé et se concentrent sur les problématiques sociales, économiques et environnementales.

Ventes ornementales en baisse au Canada

Statistique Canada a publié les chiffres 2011 concernant les industries des cultures de serre, des gazonnières et des pépinières.

Les ventes de produits de serre, de pépinière et de gazonnière au Canada ont augmenté de 1,3 % à près de 3,3 milliards de dollars canadiens en 2011. Cette augmentation est principalement le résultat d’une hausse de 5,5 % des ventes de fruits et légumes.

Pour une cinquième année consécutive, la valeur des ventes de légumes produits sous serre a dépassé les ventes de légumes de plein champ.

Les ventes de fleurs et plantes de serre ont baissé de 0,1% pour atteindre 1,4 milliard de dollars, principalement du fait de la baisse des ventes des plantes à massif (- 12,8 %). La floriculture représentait 55,1 % du total des ventes de produits de serre en 2011.
La superficie totale des serres est passée à près de 23 millions de mètres carrés, avec une expansion réalisée dans la production de légumes de serre.

Hausse des coûts salariaux et baisse des surfaces

Tous secteurs confondus, les coûts salariaux ont augmenté de 3 % et représentaient 29,2 % des dépenses totales des exploitations, alors que le nombre total de travailleurs en serre (saisonniers et permanents) a diminué de 2,2 % pour atteindre 36 110.
Sur le secteur de la pépinière en 2011, les ventes de produits ont diminué de 2 % (632 millions de dollars). La superficie totale s’est repliée de 1,6 % pour atteindre 19 463 hectares.
Les coûts de travail représentent près de 40 % des dépenses d’exploitation. Les pépinières emploient 13 945 personnes, dont près de 70 % occupaient un poste saisonnier.
En 2011, la superficie totale des cultures de gazon a été réduite de 1 % pour atteindre 22 903 hectares, tandis que les ventes de gazon ont diminué de 2 %.

Source : Statistics Canada.

Sécheresse et pépinière: Les producteurs inquiets!

Sécheresse en pépinière

Plusieurs centaines d’arbres et de conifères ont été arrachés à la Pépinière Soleil. L’hiver clément, les précipitations abondantes de l’été 2011 et finalement cette sécheresse en ont eu raison. Photo: Emmanuelle Arès

 

Des milliers de conifères, de sapins de Noël, d’arbres, d’arbustes et de vivaces ont pris le chemin des tas de compost depuis le début de la saison dans les pépinières du Québec, et c’est loin d’être terminé selon l’agronome Marc Légaré, conseiller depuis 22 ans à l’IQDHO. Il est très inquiet: «Les producteurs ne sont pas équipés pour irriguer les champs, et tout le monde rationne l’eau sur les surfaces cultivées en contenants.» Des producteurs sont déjà en situation plus que critique, certains en sont même réduits à dépendre de leurs voisins pour sauver leur production. La qualité de l’eau est aussi un enjeu. «Au fond des bassins la salinité augmente. Les plantes sont stressées, on voit beaucoup de tache foliaire et de chute de feuilles.» M. Légaré craint surtout un aoûtement tardif qui augmenterait drastiquement les risques de mortalité durant l’hiver.

Frédéric Ouellet de Pépinière Soleil à Saint-Jean-Baptiste: «On n’a pas ménagé nos efforts pour bien irriguer les transplants de cette année et on est très satisfaits des résultats. On a des champs plus compactés où les plants sont moins résistants et la sécheresse a été leur coup de grâce. Dans les sections en contenants, on ne veut pas gaspiller l’eau mais les nouveaux terreaux super drainants n’aident pas.»

 

 

 

 

Un cultivar de cerises développé par Agriculture et Agroalimentaire Canada remporte le prix du Cultivar fruitier exceptionnel!

Ottawa (Ontario), le 3 août 2012 – Un cultivar de cerises d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) qui a donné lieu à un certain nombre de nouvelles variétés de cerises a été primé aujourd’hui en raison de son succès. Lors de son congrès annuel cette semaine, l’American Society for Horticultural Science (ASHS) a présenté à AAC le prix 2012 du cultivar fruitier exceptionnel pour le cultivar de cerises « Sweetheart ».

« Notre gouvernement est fier d’appuyer la recherche et l’innovation mondialement reconnues en matière de sélection de cerises », a déclaré le ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz. « Les cultivars mis au point dans le cadre des programmes de sélection d’AAC ont permis aux cultivateurs de se tailler une excellente réputation sur le marché mondial en tant que producteurs de cultures de grande qualité. Ce coup de pouce donné à l’industrie de la cerise a aidé à stimuler et à diversifier la création d’emplois, au profit de l’ensemble de notre économie. »

AAC a mis au point du matériel génétique qui est attrayant tant pour les producteurs que pour les consommateurs d’aujourd’hui. La qualité du fruit est certes essentielle, mais l’autofécondation et le mûrissement tardif ajoutent encore plus de valeur. Ces deux attributs signifient que les fruits sont formés même quand la saison printanière est plus fraîche qu’à la normale, et que de nouveaux marchés d’arrière-saison peuvent être exploités lorsque les sources traditionnelles sont disparues des étagères des détaillants.

Le cultivar de cerises « Sweetheart » provient d’un croisement entre les cultivars « Van » et « Newstar » créés en 1975 au Centre de recherches agroalimentaires du Pacifique (CRAP) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, situé à Summerland, en Colombie-Britannique. Dr. Lane, chercheur à la retraite d’AAC, et son équipe, ont mis au point la « Sweetheart » dans le cadre d’un programme permanent de sélection visant à créer des cultivars de cerises douces dont la productivité et la qualité sont améliorées. La « Sweetheart », qui a officiellement été lancée en 1994, est un important parent utilisé dans le programme de sélection, comme en témoigne le fait qu’elle a donné lieu à un certain nombre de nouvelles variétés de cerises, dont la « Staccato », la « Sentennial », et la « Sovereign ».

« J’ai mis la « Sweetheart » en candidature pour ce prix parce que c’est un très bon exemple de l’importante contribution que l’innovation apporte au succès du secteur agricole », a déclaré Denise Neilsen, chercheure scientifique au CRAP d’AAC à Summerland.

« Les cultivars issus du programme de cerises douces d’AAC ont des incidences considérables et durables sur l’industrie de la cerise en Colombie-Britannique et dans le monde entier », a affirmé Cheryl Hampson, l’actuelle sélectionneuse de cerises du CRAP d’AAC à Summerland. « C’est un honneur pour moi de suivre les traces de quelques-uns des meilleurs sélectionneurs de cerises douces au monde. »

De pair avec d’autres cultivars mis au point par AAC (comme la « Lapins » et la « Staccato »), les cerises « Sweetheart » ont contribué à relancer l’industrie de la cerise douce en Colombie-Britannique. Les cerises tardives de qualité exceptionnelle permettent aux producteurs et aux distributeurs d’accaparer une précieuse part du marché en fin de saison, quand toutes les autres variétés de cerises sont terminées.

Les cerises sont considérées comme l’une des cultures fruitières de verger les plus importantes en Colombie-Britannique, et une part considérable de la récolte est exportée vers les États-Unis, l’Asie et l’Europe. Les exportations de cerises de la Colombie-Britannique étaient évaluées à 500 000 $ par an pendant la plus grande partie des années 1990. Depuis, ce chiffre est passé à près de 40 millions de dollars en 2011. Le cultivar « Sweetheart » est également beaucoup planté dans les régions de cerises douces partout dans le monde.

L’American Society for Horticultural Science décerne ses prix pour réalisations insignes afin d’encourager et de souligner des réalisations exceptionnelles de nature spécialisée qui cadrent avec les objectifs d’ensemble de l’ASHS. Le prix du cultivar fruitier exceptionnel vient récompenser un nouveau fruit moderne qui a d’importantes incidences sur l’industrie fruitière.

 

Concours pour la création du jardin du Québec à l’Exposition internationale d’horticulture de Qingdao (Chine)

Portage - Sébastien Breton - Jardin du Québec de l'Exposition de Chongqing

Jardin du Québec, « Portage », présenté par Sébastien Breton lors de la 8e China International Garden Expo de Chongqing (Chine) en septembre 2011. Cliquez sur la photo pour accéder à la fiche descriptive complète du projet.

Québec, le 14 juillet 2012 – La Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CUPEUM), en partenariat avec le ministère des Relations internationales du Québec (MRI), lance un appel à concours pour la réalisation d’un jardin du Québec à l’Exposition internationale d’horticulture de Qingdao dans la province du Shandong en Chine qui se tiendra au printemps 2014.

Cette initiative s’inscrit dans la foulée de la présence fortement remarquée du Québec à la 8th China International Garden Expo de Chongqing (Chine) en septembre 2011 avec le jardin de « Portage », réalisé par l’architecte paysagiste québécois Sébastien Breton.

Pour une deuxième année, ce concours s’adresse aux jeunes architectes paysagistes du Québec ayant déjà pris part aux projets de coopération internationale de la Chaire UNESCO dans différentes villes de monde depuis 2003. Ainsi, les promoteurs de cette initiative veulent stimuler l’internationalisation d’une relève en architecture de paysage déjà sensibilisée aux enjeux d’une coopération axée sur l’aménagement durable et le dialogue interculturel. Pour ces jeunes professionnels, ce concours constitue une belle occasion de démontrer leur savoir-faire et de promouvoir leur vision sur l’art des jardins contemporains.

Cette exposition internationale d’horticulture à Qingdao organisée sous le thème « From the earth, for the Earth » se tiendra d’avril à octobre 2014 et devrait accueillir près de 12 millions de visiteurs. La superficie de la zone d’exposition couvre 241 hectares, dont 15,6 hectares représentant des surfaces d’eau. La zone internationale comportera 36 jardins, dont celui du Québec d’une superficie de 1195 mètres carrés.

« Tel qu’inscrit dans la politique internationale du Québec, nous accordons une grande importance au développement de liens diversifiés entre le Québec et la Chine. Le Shandong occupe une place particulière dans ses relations. Ce projet, qui mettra de l’avant l’expertise et la capacité d’innovation de jeunes Québécois, répond à ces objectifs, tout en offrant à la Chaire UNESCO en paysage et environnement une belle vitrine à Qingdao », a déclaré la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay.

Un jury québécois présidé par Philippe Poullaouec-Gonidec, directeur artistique de cette initiative et directeur de la CUPEUM, sélectionnera le ou la lauréat(e) de ce concours. Soulignons que l’annonce du ou de la lauréat(e) se fera le 10 septembre 2012.

Le projet du jardin du Québec à l’Exposition internationale d’horticulture de Qingdao est le fruit d’un partenariat entre le ministère des Relations internationales et le Bureau du Québec à Beijing, l’UNESCO (Management of Social Transformations – MOST) et la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal.

Un nouveau site Web horticole tout en français!

Plus de 6500 fiches de plantes et des idées à la tonne!

New York, NY :  La Compagnie John Henry, un chef de file dans l’imprimerie, l’emballage et les solutions de marchandisage pour l’industrie de l’horticulture, annonce que son site BloomIQ.com a été traduit en français au Québec!

Ce site vise à inspirer la conception de jardins, à donner de l’information sur les plantes et à fournir d’autres outils qui aident les consommateurs à embellir leurs maisons.

Une base de donnée impressionnante et un engin de recherche performant

Le nouveau site Web offre une base de données centrale et consultable avec plus de 6500 fiches informatives sur les annuelles, herbes, légumes, plantes vivaces, arbres, arbustes et plantes d’intérieur ainsi que des collections de jardin présentant des idées sur la façon de combiner des plantes pour créer des contenants, des jardinières, des paniers à suspendre, des plate-bande ou des bouquets.

On y trouve aussi plus de 40 articles sur le jardinage en plein air, les plantes d’intérieur, les plantes comestibles et les fleurs coupées, écrits en collaboration avec d’éminents experts. Développés en pensant d’abord aux consommateurs, la base de données centrale, les collections de ‘design’ et les articles fournissent de nombreuses informations, des inspirations et des conseils utiles sur le choix des plantes et des soins, ainsi que des idées de conception et des conseils de dépannage.

« Nous sommes très heureux d’avoir maintenant un site Web bilingue qui met les clients en lien avec des informations  qu’ils soient  au magasin ou rendus à la maison. » a commenté Erin Willigan, vice-présidente du marketing pour BloomIQ, « Cette connexion permet aux producteurs, aux centres de jardin, aux supermarchés et aux fleuristes détaillants du Canada d’inspirer, d’éduquer et d’aider les clients à leur faire vivre une expérience de jardinage réussie. « 

Une traduction québécoise

Pour s’assurer de la précision des termes horticoles, le site a été traduit par Norseco, un des principaux fournisseurs de boutures et de semences d’annuelles, de vivaces, de légumes et d’herbes pour les producteurs canadiens en collaboration avec Horta-Craft Limited un chef de file en imprimerie et en emballage pour l’industrie canadienne de l’horticulture.

« Le site BloomIQ.com est une base d’informations qui donne, à tous ceux qui l’utilisent, des solutions  pour les aider à réussir leur jardinage » a commenté Brian Lofgren, président de Horta-Craft Limited, «Nous sommes ravis que ces ressources supplémentaires soient maintenant disponibles sur le marché canadien. »

BloomIQ.com est disponible sur le web dans le cadre d’un programme de marketing clef en main qui imprime sur des emballages ou tout autres produits d’imprimerie des codes 2D (codes QR)  lisibles via un téléphone intelligent et qui permettent aux consommateurs de se connecter directement sur le site. Le programme  fournit  la conception graphique et la création des codes; des outils de gestion URL; le contenu du site et des données aux clients intéressés par l’appui du marketing numérique pour leurs produits.

À propos de Norseco

Fondé à Montréal en 1928, sous le nom initial de W.H. Perron, NORSECO est aujourd’hui l’un des plus importants distributeurs de semences,de plants de légumes,de fleurs ainsi que de produits horticoles au Canada. Grâce à son équipe d’experts en horticulture maraîchère et ornementale, et ses infrastructures modernes, NORSECO commercialise des variétés de légumes et de fleurs de première qualité, innovatrices et bien adaptées aux conditions locales. L’entreprise, dont le siège social est situé à Laval, ne cesse d’affirmer son leadership en développant régulièrement de nouvelles ententes avec les hybrideurs et les compagnies horticoles, tant maraîchères qu’ornementales, de tous les coins du monde. La division commerciale de NORSECO dessert la clientèle professionnelle à travers le Canada, par le biais de représentants techniques et de ses catalogues commerciaux NORSECO. Sa division postale répond aux demandes des consommateurs avec deux catalogues postaux fort populaires : HortiClub W.H.Perron pour le marché francophone, et Dominion Seed House, pour le marché anglophone.

À propos de BloomIQ.com

BloomIQ.com fait partie de la Société John Henry, une entreprise de Solutions d’Emballages Multiples.  Le site fourni d’inestimables ressources éliminant  les devinettes aux consommateurs et offrant des conseils d’experts sur la sélection et le soin des plantes et des fleurs coupées. La relation qu’a le site BloomIQ.com  avec des milliers de producteurs à travers le pays donne accès à des renseignements  sur les nouvelles idées et les tendances émergentes. Visitez http://www.BloomIQ.com pour plus d’informations, d’inspirations et d’éducation.

À propos de John Henry ®, une entreprise de Solutions d’Emballage Multiples

La Société John Henry, une entreprise de Solutions d’Emballage Multiples, est un leader dans les solutions d’impression, d’emballage, et de marchandisages pour les industries horticoles et de floriculture avec plus de 100 ans d’expérience. Multi Packaging Solution est un chef de file dans les sociétés d’impression et d’emballage offrant un éventail de solutions pour le marché de l’horticulture, du divertissement, de la santé et de la beauté. MPS dispose d’une équipe de direction expérimentée possédant une vaste expérience dans l’impression et l’emballage et est connu pour sa créativité, son innovation et sa technologie. Apprenez-en plus sur  www.jhc.com et http://www.multipkg.com

À propos de Horta-Craft Limited

Horta-Craft Limited est une entreprise canadienne en affaires depuis 1973. En 1979, lorsque la Société John Henry a commencé dans le secteur de l’horticulture, elle a formé un partenariat avec Horta-Craft Limited afin de devenir leur fournisseur en imprimerie et emballage de produits horticoles sur le marché canadien. Horta-Craft et la Société John Henry sont partenaires et fournissent des solutions et des services de qualité supérieure, à valeur rajoutées, aux producteurs, centre de jardins, fleuristes,        supermarchés et marchands de grandes surfaces à travers le Canada. Apprenez-en plus sur Horta-Craft Limited au http://www.horta-craft.ca

Carrefour Québec International reçoit 1 233 000$ pour soutenir les stratégies des PME à l’étranger

Drummondville (Québec), le 16 juillet 2012 — Carrefour Québec International (CQI), l’organisme régional de promotions des exportations, s’est vu accorder aujourd’hui une contribution financière non remboursable d’un montant de 1 233 000 $ de Développement économique Canada. Cette contribution permettra à l’organisme de continuer son travail auprès des PME des régions du Centre-du-Québec, de l’Estrie et de la Mauricie, qui cherchent à diversifier leurs marchés à l’étranger en se dotant d’une stratégie de commercialisation.

Durant l’année financière 2011-2012, l’équipe de CQI a réalisé 805 interventions auprès de 215 entreprises des trois régions. 369 personnes, provenant de 222 entreprises différentes, ont participé au moins à une des 29 activités et formations organisées par l’organisme. Ces résultats dépassent les objectifs fixés par CQI et ses partenaires. D’ailleurs, d’après un sondage mené par CQI, les entreprises qui ont reçu l’accompagnement service-conseil de CQI ont réalisé, durant cette période, de ventes de plus de 51 M$ sur des marchés extérieurs, et projettent d’en faire pour près de 69 M$ dans un futur rapproché. C’est ainsi que CQI contribue à créer de la richesse dans notre milieu.

 « CQI a la chance de pouvoir compter sur une équipe dynamique et professionnelle qui a à cœur la réussite des entreprises de nos régions desservies. Nous sommes fiers de pouvoir continuer à travailler avec nos entreprises et de pouvoir compter sur un partenaire de choix tel que Développement économique Canada », a souligné Catherine Gervais, directrice générale de Carrefour Québec International.

Une deuxième contribution non remboursable de 144 985 $ lui a été accordée dans le but de réaliser un projet pilote visant offrir aux PME du Centre-du-Québec des services spécialisés en matière d’innovation.

« Les contributions que nous recevons du gouvernement du Canada nous permettront de bonifier notre offre de services pour répondre aux besoins des PME exportatrices des trois régions. Et, en ce qui concerne le volet innovation au Centre-du-Québec, offrir des services spécialisés sur trois grands axes soit : la culture de l’innovation, la gestion de l’innovation et la capacité de l’innovation par le biais des services-conseils; l’accompagnement; le référencement auprès de spécialistes partenaires, et la réalisation d’activités visant à promouvoir l’innovation », a expliqué Fabrice Canin, administrateur au sein du Conseil d’administration de Carrefour Québec International et membre du Comité en innovation au Centre-du-Québec.

« Je suis très heureux d’appuyer les entreprises dans leurs projets d’innovation. J’ai déjà rencontré plusieurs d’entre elles et les questions sont nombreuses. Ça me fait plaisir de les outiller afin qu’elles réussissent les projets qu’elles entreprennent », a exprimé Luc Constant, coordonnateur à l’innovation chez Carrefour Québec International.

L’annonce a eu lieu dans les locaux de Derco Horticulture inc., une entreprise située à Saint-Germain-de-Grantham, qui d’ailleurs est accompagnée par CQI depuis quelques mois dans ses démarches à l’international et dans le cadre du service régional en innovation.

Carrefour Québec International et Derco Horticulture

Monsieur Fabrice Canin, administrateur de Carrefour Québec International; Monsieur Jacques Gourde, député de Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière et représentant de l’honorable Denis Lebel, et Monsieur Yvon Ferland, président de Derco Horticulture inc.

 

Opération Tournesol remet près de 28 000 $ au Téléthon Opération enfant soleil

C’est avec beaucoup de fierté que la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec annonce qu’avec son Opération Tournesol, ell a remis 27 928 $ à Opération Enfant Soleil! C’est grâce à la généreuse participation du public, de plusieurs écoles et de professionnels de l’horticulture qu’il a été possible de remettre cette importante somme pour les enfants malades de partout au Québec.

Opération Tournesol sera de retour l’an prochain. Vous pouvez dès maintenant réserver votre trousse en mentionnant votre intérêt par courriel à l’adresse : info@operationtournesol.com

Bravo à tous d’avoir fait d’Opération Tournesol un franc succès!

Au plaisir de jardiner avec vous à nouveau l’an prochain!


En vidéo

Visionnez ici le reportage de TVCogeco lors du passage de Manon Lavoie, co-propriétaire d’Aménagements Passion Paysages à l’école Maurice-Jodoin de Saint-Hyacinthe.


En photos et dans les médias

Cliquez ici pour la galerie photo et la revue de presse des éditions 2009 à aujourd’hui.

Découvrez les écoles qui ont participé à l’activité 2012

Émile-Nelligan, Repentigny « Campus primaie Mont-Tremblant (Pavillon Fleur-Soleil) », Mont-Tremblant
Curé-A.-Petit, Cowansville De Léry-Mgr de Laval, Beauceville
École Ahuntsic, Montréal École Alphonse Pesant, Montréal
École Alternative St-Sacrement, Trois-Rivières École Arc-en-ciel, Saint-François-Xavier-De-Brompton
École Arc-en-Ciel, Sainte-Monique École Auberivière, Lévis
École aux Quatre-Vents, Saint-Jude École Aux-Quatre-Vents, Sainte-Julie
École Beauvalois, Val-Paradis École Boisjoli, St-Narcisse-de -Rimouski
École Bon Pasteur Lyster, Lyster École Boutons-d’Or, Bécancour
École Capt Luc Fortin, Saint-Sébastien École Chante-au-Vent, Sainte-Adèle
École Christ-Roi, Drummondville École Cœur-Soleil, Fabreville
École Curé-Brassard, Nicolet École Cyrille-Brassard, Saint-Cyrille-de-Wendover
École de l’Éclusière, Coteau-Du-Lac École des Alizés, Mont-Joli
École des Bâtisseurs, pavillon Monseigneur Comtois, Trois-Rivières École des Beaux Prés, Beaupré
École des Érables, Deux-Montagnes École des Grands-Chemins, Boisbriand
École des Moissons, Sainte-Anne-Des-Plaines École des Quatre Saisons, Saint-Hubert
École des Ramilles, Blainville École des Rayons de Soleil, St-Damien de Buckland
École Des Trois-Sources, Châteauguay École des Vieux-Moulins, Saint-Hubert
École Dionne, Saint-Georges École Dollard, Trois-Rivières
École Douville, Saint-Hyacinthe École du Coeur-Immaculé, Sherbrooke
École du Grand Héron, Lasalle École du Jardin Bienville, St-Hubert
École du Lac des Fées, Gatineau École du Mai, Boisbriand
École du Parc Orléans, Québec École Du Plein Soleil, Thetford Mines
École du Premier Envol, Bedford École du Sous-Bois, Québec
École du Touret, Sherbrooke École du Tournesol, Longueuil
École du Trait-d’Union, Sainte-Thérèse École du Vatican II, Chibougamau
École du Vignoble, Québec École Dubois, Saint-Jérôme
École Euclide-Lanthier, Gatineau École Fréchette, Anse-Saint-Jean
École Gabriel-Dionne, Tête-à-la-Baleine École Gabrielle-Roy, Boisbriand
École Harfang-des-Neiges, Bécancour École Hauts-Clochers, L’Ancienne-Lorette
École Jacques-De Chambly, Chambly École Jean Duceppe, Le Gardeur
École Jean XXIII, Lac-à-la-Croix École Josée-Maria, Terrasse-Vaudreuil
École JPH Massicotte, Victoriaville École Jules Émond, Québec
École L’ORÉE-DES-BOIS, Laval École La Majuscule, Le Gardeur
École La Nacelle, Saint-Pierre-les-Becquets École La Passerelle, St-Jacques de Leeds
École Laure-Gaudreault, Clermont École le Goéland, Saint-Alban
École le Roseau, Chicoutimi École Le Tremplin, Saint-Victor
École l’Envolée, Trois-Rivières École Léon-Guilbault, Laval
École Les Bocages, Saint-Augustin-de-Desmaures École Lévesque, Saint-Donat
École L’Oasis, Sainte-Françoise École Longpré, Repentigny
École Louis-de-France, Trois-Rivières École Ludger-Duvernay, Verchères
École Maisonneuve, Montréal École Marguerite-Belley, Jonquière
École Marie-Immaculée, Les Escoumins École Marie-Médiatrice, Rivière-Éternité
École Marie-Sophie, Sainte-Sophie-de-Lévrard École Maurault, Pierreville
École Maurice-Jodoin, Saint-Hyacinthe école Mère Marie-Rose, Contrecoeur
ÉCOLE MGR-BÉLANGER, Baie-Comeau École Montagnac, Lac-Beauport
École Montcalm, Sherbrooke École Morissette, Sainte-Claire
École Napoléon-Bourassa, St-Jean-sur-Richelieu École Norjoli, Mont-Joli
École Notre-Dame, Saint-Jérôme École Notre-Dame de Durham Sud, Durham Sud
École Notre-Dame-de-l’Assomption, Châteauguay École Notre-Dame-de-L’Assomption, Berthier-sur-Mer
École Notre-dame-de-l’Assomption, Jonquière École Notre-Dame-du-Lac-Etchemin, Lac-Etchemin
École Notre-Dame-du-Rosaire, Chibougamau École Nouvel Horizon, Hawkesbury Ontario
École Ozias-Leduc, Mont-Saint-Hilaire École PAPILLON BLEU PAVILLON STE-TRINITÉ, Vaudreuil-Dorion
École Parc Orléans, Québec École Paul VI, Laval
École Paul-Comtois, Laval École Pépin, Fabreville
École Pierre-D’Iberville, Longueuil École Polyvalente Hyacinthe Delorme, Saint-Hyacinthe
École Prés Fleuris, Mirabel École primaire St-Bruno, Saint-Bruno
École Provencher, Saint-Anselme École Providence, St-André-Avellin
École Rayons-de-Soleil, Saint-Magloire École René-Guénette, Montréal-Nord
École Roy, Rivière-du-loup École Roy-St-Louis, La Guadeloupe
École Sacré-Cœur, Rouyn-Noranda École Saint-André, Acton Vale
École Saint-Antoine, Saint-Gédéon École Saint-Augustine, Rivière Saint-Augustin
École Saint-Charles, Laval École Saint-Charles-de-Grondines ,Deschambault-Grondines
École Sainte-Colette, Montréal-Nord École Sainte-Odile, Pavillon Dépatie, Montréal
École Saint-Gabriel, Thetford Mines École Saint-Julien, Alma
École Saint-Lucien, Saint-Jean-sur-Richelieu École Saint-Paul, Duvernay
École Saint-Paul-Apôtre, Québec École Saint-Rosaire, Causapscal
École Samuel-De Champlain, Brossard Ecole secondaire Donnacona, Donnacona
École secondaire du Triolet, Sherbrooke École St-Barthélémy, Montréal
École St-Charles, Pierrefonds École St-Charles Garnier, Shawinigan
École St-coeur-de-Marie, Baie-Comeau École Ste-Catherine-Labouré, Lasalle
École St-Edmond, Beaconsfield École Ste-Famille, Granby
École Ste-Marie, Drummondville École Ste-Martine, Courcelles
école Ste-Scholastique, Mirabel École St-Gabriel, Thetford-Mines
École St-Jacques, Louiseville École St-Jean, Saint-Jean-Port-Joli
École St-Jean-de-la-Lande, Montréal École St-Joseph, Notre-Dame de Stanbridge
École St-Joseph, Lacolle École St-Joseph, Pohénégamook
École St-Laurent, Gatineau École St-Paul, Laval
École St-Paul, Grand-Mère École St-Rédempteur, Gatineau
École St-Rémi, Beaconsfield École St-Thomas, Hudson
École Terre des Jeunes, Saint-Eustache École Terre-des-Jeunes, Lasalle
École Trois-Sentiers, Nominingue École Val-des-Ormes, Rosemère
École Vanier, Chicoutimi École Vents-et-Marées, Rivière-Ouelle
Ste-Famille, Victoriaville Twin Oaks Elementary School, Laval
Jeanne-Mance, Sainte-Angèle-de-Monnoir

Merci aux horticulteurs qui ont donne de leur temps pour la réalisation d’Opération Tournesol

Pépinière Villeneuve Entretiens Pierre A. Richer
Les Paysages Durables Pépinière l’Avenir
Levert Paysage Les Serres Dame Nature
Havre du Paysages Gauthier Fleurs et Jardin
Aménagement Passion Paysage
FIHOQ Centre du Jardin Dion
Groupe Action Tandem Les Serres Caron
Les Serres Beaulieu Les Serres Legault
Strathmore paysagiste Naomi Jarry
Cédrick Bouffard – Université Laval IQDHO
Valérie Guérin – Université Laval Pépinière Gaucher

40 à 50 millions de dollars de dommages à la suite de la micro-rafale du 4 juillet – les producteurs veulent une aide spécifique

Selon les premières informations disponibles le 5 juillet, près de 75 entreprises maraîchères et horticoles ont subi d’importants dégâts suite à la tempête climatique ayant frappé la Montérégie et plus particulièrement le secteur des Jardins de Napierville le 4 juillet dernier. Rappelons qu’il s’agit ici du principal pôle de production maraîchère du Québec.

Photos: Fédération de l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield

La tempête a été identifiée comme une micro-rafale avec des vents de près de 125 km/h et des grêlons de près de 2 cm qui ont endommagé des habitations, détruit des serres et ravagé des récoltes.

La valeur des pertes pourrait dépasser les 50 millions de dollars.  Certaines entreprises ont pratiquement perdu la totalité de leur récolte, alors que les dommages subis par d’autres viennent grandement affecter toute perspective de rentabilité pour la saison.

Pour le président de l’Association des jardiniers maraîchers du Québec (AJMQ), M. Mario Isabelle, « le plus dramatique est que près de 50 % des entreprises touchées ne possèdent pas d’assurances. »  La tempête pourrait avoir des impacts importants sur le manque de disponibilité des fruits et légumes du Québec dans les marchés ainsi que sur leur prix.

UNE AIDE SPÉCIFIQUE RÉCLAMÉE

Devant le caractère exceptionnel et catastrophique de la situation, l’AJMQ espère une aide financière spécifique du gouvernement du Québec pour aider les producteurs à faire face aux pertes de revenus irrécupérables qui viennent fragiliser la pérennité de plusieurs entreprises non assurées.

« Les producteurs maraîchers du Québec œuvrent déjà dans un contexte extrêmement compétitif avec des marges de manœuvre restreintes et avec très peu de soutien de l’État comparativement à d’autres secteurs de production », rappelle Mario Isabelle.

En place depuis 1945, l’AJMQ constitue une force appréciable puisque plus de 80 % de la production de fruits et légumes du Québec provient des producteurs membres de l’association.

D’autre part, les entreprises couvertes par la Financière agricole pourront bénéficier d’une compensation financière pour les récoltes perdues.

DES MILLIERS D’HECTARES TOUCHÉS – LE MINISTRE SE DÉPLACE

Les cultures de laitues, de céleris, d’oignons, de carottes et de patates figurent parmi les plus touchées.

« On parle d’un couloir d’environ quatre kilomètres de large par 24 kilomètres de long qui a été attaqué. Pour certaines chaînes d’alimentation, ça va être un peu plus difficile si leurs fournisseurs sont dans ce rayon », souligne André Plante, directeur général de l’AJMQ.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), M. Pierre Corbeil, a rencontré le 5 juillet les représentants de la Fédération de l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield pour faire le point . Des représentants de La Financière agricole du Québec et du MAPAQ étaient aussi présents.

Le violent orage qui s’est abattu en Montérégie Ouest, mercredi soir, a entraîné des dommages majeurs aux champs et aux bâtiments dans les secteurs de Saint-Rémi, Saint-Michel, Saint-Isidore, Sherrington, Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, Franklin, Hemmingford, Saint-Édouard et Saint-Urbain-Premier.

« L’ampleur du désastre est phénoménale, a indiqué Jérémie Letellier, président du Syndicat local des Jardins-de-Napierville. C’est du jamais vu! Des milliers d’hectares sont touchés. Les vents forts et la grêle ont coupé en deux le maïs et le blé. Les champs de soya, d’oignons et de laitues sont complètement ravagés.»

Toutefois, il est encore trop tôt pour mettre un chiffre exact sur les pertes.

« Certaines productions sont perdues puisqu’on ne pourra pas semer à nouveau. Les prochaines semaines seront cruciales pour nos producteurs. Pour les producteurs qui pourront ressemer, par exemple des laitues, cela prendra 45 jours avant de pouvoir récolter. C’est certain que cela entraînera une rareté des produits pendant un certain temps. »

La Fédération de l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield demande aux producteurs agricoles touchés par la tempête de communiquer avec leur municipalité afin de signaler les dommages subis. Les producteurs peuvent aussi joindre La Financière agricole du Québec afin de vérifier s’ils peuvent être admissibles à un programme d’aide.

La Sécurité civile, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et la Fédération de l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield sont à pied d’œuvre pour évaluer l’ampleur des dommages. De plus, la Fédération de l’UPA de Saint-Jean-Valleyfield continuera d’informer les producteurs de la suite des événements.

PROGRAMME GÉNÉRAL D’AIDE FINANCIÈRE LORS DE SINISTRES RÉELS OU IMMINENTS

Pour le moment, la seule aide proposée par le gouvernement est le Programme général d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents du ministère de la Sécurité publique qui a été mis en œuvre en fin d’après-midi le 5 juillet. Ce programme gouvernemental constitue une aide de dernier recours, notamment pour certains dommages aux biens essentiels qui ne peuvent être couverts par une assurance. Les citoyens qui désirent obtenir plus d’information au sujet de ce programme peuvent communiquer avec la Direction du rétablissement au 1 888 643-AIDE (2433).

Municipalités admissibles au Programme général d’aide financière lors de sinistres réels ou imminents relativement aux pluies abondantes et aux vents violents survenus le 4 juillet 2012

Municipalités  Circonscriptions électorales
Mercier Châteauguay
Saint-Isidore Châteauguay
Saint-Michel Huntingdon
Saint-Patrice-de-Sherrington Huntingdon
Saint-Rémi Huntingdon
Saint-Urbain Huntingdon
Sainte-Clotilde Huntingdon
%d blogueurs aiment ce contenu :