archive | Productions végétales RSS pour cette section

Communiqué – Les journées de l’arbre de Noël

  UN ÉVÉNEMENT IMPORTANT À NE PAS MANQUER! Les journées de l’arbre de Noël 20 et 21 février 2015, Estrimont suites et spa, Orford (itinéraire) Sherbrooke, le 18 février 2015 – L’Association des producteurs d’arbres de Noël du Québec (L’APANQ) organise un événement d’envergure qui s’adresse à tous les intervenants du secteur de la production […]

Services conseils en production maraîchère en serres: Climax Conseils

Formations, conférences et services conseils pour tous les producteurs en serres de légumes de la région du Saguenay/Lac-St-Jean, Climax Conseils est située à Neuville.   Suivez leur page Facebook   Événements Climax Conseils présente une Conférence dans la région Saguenay Lac St-Jean avec comme thème: «La gestion de la main d’oeuvre dans la culture de […]

Ordre national du mérite agricole 2012 – Bravo aux 9 lauréats!

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est fier de souligner la participation de 94 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches au 123concours de l’Ordre national du mérite agricole (ONMA).

Les lauréats nationaux

Cliquez sur le nom des entreprises ou sur les photos pour la description complète.

Gagnant national Médaille d’or (Commandeur) – Ferme avicole Orléans inc.  

Aviculture et pomiculture

fermeorleansmeriteagricoleor2012

Photos: Éric Labonté, MAPAQ

Gagnant national Médaille d’Argent (Officier) – Ferme Durantaye SENC

Production laitière

fermeladurantayemeriteagricoleargent2012

Gagnant national Médaille de Bronze (Chevalier) – Polyculture Plante 1987 inc.

Production végétale, transformation et commercialisation

Polyculture Plante 1987 inc.

 

Ferme Bédard et Blouin inc.

Production horticole ornementale, maraîchère et fruitière

Gagnant national : catégorie or – 2ème rang
Lauréat régional : catégorie or – 2ème rang
Mention de la relève féminine

 

Ferme Bédard et Blouin inc.

Ferme Goulaise inc.

Production laitière

Gagnant national : catégorie Or – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Or – 1er rang
Mention de la formation agricole de la relève

Ferme Goulaise inc.

 

La Ferme Pellerat (1997) inc.

Production laitière

Gagnant national : catégorie Argent – 2e rang
Lauréat régional : catégorie Argent – 2e rang

Ferme Pellerat (1997) inc.

J.P.L. Maraîcher inc.

Production maraîchère

Gagnant national : catégorie Argent – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Argent – 3e rang

J.P.L. Maraîcher inc.

 

Fraisière Faucher inc.

Horticulture maraîchère et fruitière
Gagnant national : catégorie bronze – 2ème rang
Lauréat régional : catégorie bronze – 2ème rang
Mérite Promutuel de la prévention (régional)
Fraisière Faucher inc.

 

Ferme horticole Lajoie inc.

Horticulture ornementale

Gagnant national : catégorie Bronze – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Bronze – 1er rang

Ferme horticole Lajoie inc.

 

Lauréats régionaux, Capitale Nationale

Cliquez ici pour la liste complète

Lauréats régionaux, Chaudière-Appalaches

Cliquez ici pour la liste complète

Mentions spéciales – formation agricole, agrotourisme et relève féminine

Mme Denise Bilodeau et M. Jean-Yves Goulet de la Ferme Goulaise inc. obtiennent la Mention de la formation agricole de la relève en raison du soutien qu’ils apportent à leur fils Étienne qui, dès son jeune âge, a manifesté un intérêt marqué pour l’industrie laitière.

Dans le domaine de l’agrotourisme, c’est l’entreprise Pépinière et Verger Pedneault et frères inc., de L’Isle-aux-Coudres, qui remporte les honneurs sur le plan national. Quelque 70 000 personnes se rendent chaque année dans cette entreprise pour effectuer un tour guidé, pour visiter l’économusée ou encore pour déguster divers produits.

Finalement, la Mention de la relève féminine revient à Mme Raymonde Blouin et à M. Denis Bédard, de la Ferme Bédard et Blouin inc., pour l’appui accordé à leur fille Sarah qui a suivi une formation directement liée aux tâches qu’elle effectue au sein de l’entreprise familiale.

Prix des partenaires – prévention à la ferme et agroenvironnement

Le Groupe Promutuel a décerné le Mérite Promutuel de la prévention à la Ferme Port-Jolait SENC, qui s’est distinguée par l’ensemble des efforts consentis en matière de santé et de sécurité à la ferme.

Quant à La Coop fédérée, elle a remis le Prix La Coop fédérée à l’agroenvironnement à la Ferme Sylvain Laquerre inc.; cette entreprise agricole s’est illustrée de façon notable, du fait qu’au fil du temps ses propriétaires ont mis en place de nombreuses mesures favorisant une gestion agroenvironnementale harmonieuse, tant à leur ferme que dans leur région.

Outre ces partenaires majeurs, d’autres importants collaborateurs ont contribué à la réussite du 123concours de l’Ordre national du mérite agricole, à savoir Saputo, Hydro-Québec, La Terre de chez nous et le Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe.

À propos de l’ONMA

Rappelons que l’Ordre national du mérite agricole est une véritable tradition dans le milieu de l’agriculture québécoise. Depuis 1890, il reconnaît le travail des femmes et des hommes qui façonnent l’industrie bioalimentaire du Québec. Pour les besoins du concours, le Québec, en raison de son étendue, a été divisé en cinq territoires regroupant une ou plusieurs régions et chacun des territoires accueille successivement le concours tous les cinq ans. Cette organisation permet de tenir le jugement à l’intérieur d’une période de temps déterminée, de mieux prendre en considération les zones climatiques et les types de sols particuliers et de donner des chances égales aux concurrents.

Au mois d’octobre prochain, les gagnants nationaux seront invités à recevoir, des mains du vice-premier ministre, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et député d’Abitibi-Ouest, M. François Gendron, des décorations et des prix à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement, à Québec.

Les gouvernements du Canada et du Québec octroient 300 000 $ à l’entreprise Foin Saint-Laurent Inc.

Projet d’usine de séchage et de conditionnement du foin

Balle ronde FoinQuébec (Québec), le 23 juillet 2012 – Le ministre de l’Industrie et d’État (Agriculture), M. Christian Paradis et le député de Rivière-du-Loup et adjoint parlementaire au ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Jean D’Amour, au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, sont heureux d’annoncer, un soutien financier de 300 000 dollars à l’entreprise Foin Saint-Laurent Inc. pour la réalisation de son projet d’usine de séchage et de conditionnement du foin. Cette aide est accordée dans le cadre du Programme de soutien aux stratégies sectorielles de développement associé au fonds Agri-flexibilité d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Cette entreprise, installée à Cacouna depuis 2002, produit et commercialise du foin au Canada et sur les marchés d’exportations, notamment aux États-Unis, en Angleterre, en Irlande, en Russie et en Arabie Saoudite. Le nouveau projet d’usine de séchage et de conditionnement du foin permettra à Foin Saint-Laurent de travailler avec les variables du climat québécois et d’améliorer la qualité de son produit.

« Grâce à l’acquisition d’équipements spécialisés pour la production de foin sec, les producteurs de toute la région seront dorénavant en mesure de conserver leurs marchés et même de les voir s’accroître ici comme à l’étranger. L’appui gouvernemental à ce projet permettra aux producteurs de plantes fourragères d’augmenter leurs revenus et contribuera à la vitalité économique de la région », a déclaré le ministre Paradis.

« Il s’agit d’un secteur très prometteur puisque plusieurs marchés d’exportation sont présentement en déficit. L’ensemble de ce projet sera donc porteur pour l’entreprise, mais aussi pour la région qui en goûtera les retombées », a indiqué M. D’Amour.

« Il est important de soutenir l’innovation et le développement des entreprises agricoles de chez nous afin que le Québec devienne un leader mondial dans le secteur des plantes fourragères, autant que dans les autres secteurs. C’est également l’objectif que l’on poursuit avec le livre vert pour une politique bioalimentaire », a fait valoir le ministre Corbeil.

La mise en place d’usines de séchage et de conditionnement du foin permettra d’une part d’augmenter la production et la présence des produits du Québec sur les marchés d’exportation et d’autre part, d’accroître la capacité concurrentielle des entreprises de chez-nous.

Signalons que le secteur des plantes fourragères constitue un levier important pour les élevages bovins et ovins du Québec.

  • Près de 63 % des entreprises agricoles québécoises produisent des plantes fourragères.
  • En 2011, leur superficie représentait environ 57 % des quelques deux millions d’hectares en grandes cultures.
  • La production annuelle québécoise de fourrages oscille aux alentours de 6 millions de tonnes,
  • Pour une valeur approximative de 780 millions de dollars.

Le soutien financier accordé pour la réalisation du projet provient du Programme de soutien aux stratégies sectorielles de développement. Ce programme à coûts partagés, associé au fonds Agri-flexibilité d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, dans le cadre du Plan d’action économique du Canada, vise à stimuler le développement et à renforcer la coordination des secteurs d’activités bioalimentaires dans un contexte d’affaires hautement concurrentiel et en constante mutation. L’allocation d’un budget de 16,7 millions de dollars a été annoncée en mars 2011 pour appuyer la mise en œuvre de ce programme.

Le gouvernement Harper investit dans la restauration des sols utilisés pour les cultures fourragères

Peace Forage Association

Photo: Peace River Forage Association

Dawson Creek (Colombie-Britannique) – La région de la rivière de la Paix de la Colombie-Britannique sera en mesure de mieux utiliser les sols affectés aux cultures fourragères grâce à un investissement du gouvernement Harper. Le député Bob Zimmer a annoncé aujourd’hui, au nom du ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, un investissement qui aidera la Peace River Forage Association (PRFA) de la Colombie-Britannique à effectuer des recherches et des essais sur la remise en végétation de terres agricoles touchées par le forage pétrolier et gazier, et ce, de façon à réduire l’érosion du sol et l’envahissement par les mauvaises herbes et à accroître les cultures fourragères.

« La grande priorité de notre gouvernement reste l’économie, et les producteurs de cultures fourragères de la Colombie-Britannique sont un très bon exemple de ces agriculteurs qui travaillent fort et qui aident à garder notre économie en bonne santé, a déclaré le député Zimmer. Cet investissement permettra aux producteurs d’unir leurs efforts pour restaurer les sols utilisés pour les cultures fourragères, ce qui permettra d’accroître leur rentabilité et leur viabilité. »

Cet investissement de 177 500 $ permettra notamment à la PRFA, aux sociétés pétrolières et gazières et aux producteurs d’établir des relations de travail, de façon à ce qu’ils puissent collaborer pour effectuer des recherches et des essais subséquents au chapitre de diverses pratiques de remise en végétation pour réduire l’érosion du sol et l’envahissement par les mauvaises herbes, qui surviennent sur les terres agricoles en raison des activités de forage pétrolier et gazier.

La recherche permettra d’examiner des variables comme

  • le moment propice,
  • le taux d’ensemencement et
  • la combinaison de semis

Elle sera utile pour les propriétaires fonciers et la faune puisqu’elle permettra d’augmenter la quantité de fourrage efficace et souhaitable le long des routes et sur les droits de passage des pipelines. L’utilisation accrue de combinaisons de semis appropriés par l’industrie pétrolière et gazière et d’autres propriétaires fonciers pourrait accroître la productivité et la viabilité des terres touchées par ces activités.

« La Peace River Forage Association remercie le gouvernement du Canada de sa contribution financière à ce projet », a déclaré M. Glenn Hogberg, président du Comité R D de la PRFA. « Cette aide nous aidera à évaluer et à améliorer la sélection des espèces (indigènes et agricoles), le moment propice, ainsi que le taux et les méthodes d’ensemencement sur les terres touchées par les activités de forage pétrolier et gazier. Ce projet sera bénéfique pour les producteurs de cultures fourragères, les compagnies pétrolières et gazières et l’environnement. »

La PRFA appuie l’industrie provinciale des cultures fourragères depuis 1992 en offrant de l’information, plus de connaissances et de meilleurs débouchés et en représentant les producteurs de la région de la rivière de la Paix.

Cet investissement vient du Programme canadien d’adaptation agricole (PCAA), un programme de financement de 163 millions de dollars du gouvernement Harper visant à aider le secteur canadien de l’agriculture à s’adapter et à demeurer concurrentiel sur les marchés mondiaux. En Colombie-Britannique, c’est l’Investment Agriculture Foundation (IAF) qui s’occupe de la prestation du PCAA.

Maggie, la vache-hublot qui sauve des vies, à la 175e Expo agricole de Saint-Hyacinthe

MISE À JOUR 27 JUILLET 2012: Un reportage sur Maggie, diffusé à TVA. À voir ici.

 

Le plus grand festival familial à thématique agricole en Montérégie et gagnant 2012 aux Grands Prix du tourisme québécois, l’Expo agricole de Saint-Hyacinthe dure 11 jours soit du 26 juillet et ce jusqu’au 5 août. Vachement génial depuis 175 ans!

Maggie la vache à hublot

Maggie sera au Salon des races, une collaboration de l’École de Médecine vétérinaire de l’Université de Montréal

En 2012, Maggie, une vache à hublot sera en vedette au Salon des Races. Cette Holstein qui possède une ouverture, sur son flanc donnant accès à un de ses 4 estomacs permet à d’autres bovins d’être soignées et parfois même guéris grâce au jus de rumen extrait de ce « hublot ». Cette présentation en exclusivité est rendue possible grâce à la Faculté de Médecine vétérinaire de l’Université de Montréal.

(Note de la rédaction: Avant de vous lancer sur Google et de vous taper tous les articles et commentaires sur la souffrance de ces pauvres vaches, lisez cet article de Rue 89 qui l’a fait avant vous et est allé… un peu plus loin.)

Exposition agricole et alimentaire de St-Hyacinthe

Une vue d’ensemble sur le terrain de l’Expo de Saint-Hyacinthe, le plus grand festival à thématique agricole à proximité de Montréal.

L’Expo de Saint-Hyacinthe, présentée par Desjardins vous propose plus de 55 attractions sous les thèmes «À la ferme», «Activités familiales», «Spectacles», «Plaisirs gourmands», «Manèges» et «Sports Extrêmes».

À proximité de Montréal, l’Expo c’est plus de 2100 animaux, le Grand national de tire de tracteurs, le musée agricole, les nouveaux produits du terroir, plus de 60 spectacles musicaux, le concours provincial d’attelages, des rodéos, la journée « Naître et grandir », la nouvelle Zone Famille Oasis et beaucoup plus…

Pour sa journée d’ouverture des célébrations du 175e, le lancement de « La grande cuisine des régions Aliments du Québec » aura lieu à 16 heures.

Le groupe très populaire Les Cowboys Fringants viendra également lancer les festivités avec un spectacle gratuit à 21 heures !

En 2011 l’Expo a attiré plus de 205 600 personnes. Le festival de 11 jours est parmi les plus complets et les plus abordables (17$ par jour (15$ pour les 3 à 15 ans) ou 40$ pour les 11 jours, manèges inclus), pour tous les goûts durant les grandes vacances au Québec!

Alors, une petite saucette hors de la ville, ça vous dit? Oui, il y a les manèges, le marché au puces et tout ce genre de choses, mais prenez aussi le temps d’aller « jaser » avec les agriculteurs, ceux qui mettent la bouffe… dans votre assiette!

Tous les détails sur expo-agricole.com

%d blogueueurs aiment cette page :