Archive | Uncategorized RSS for this section

Qui sommes-nous?

Les origines Goûter et cultiver le Québec, c’est avant tout un groupe Facebook , fondé en 2012 par Emmanuelle Arès et animé par elle et d’autres passionnés. Après plusieurs années en journalisme agricole et horticole d’abord au Bulletin des agriculteurs puis au Coopérateur agricole et à Québec Vert, Emmanuelle décide de faire profiter le grand […]

Attention aux pesticides maison!

Jardinier paresseux

20150203Il faut faire très attention aux pesticides maison dont les recettes circulent dans les milieux horticoles amateurs. Oui, ils peuvent parfois être efficaces, mais aussi, souvent ils ne valent strictement rien. Pire, il y a des cas où le pesticide ainsi produit est si toxique que la personne qui l’applique peut se rendre malade ou même mourir.

Un cas révélateur: les insecticides à base de tabac (nicotine). Il y a 30 ans, les insecticides à base de nicotine ont été retirés du marché dans la plupart des pays à cause de leur toxicité chez l’humain, mais encore aujourd’hui on voit des recettes d’insecticides à base de nicotine circuler sur l’Internet. Habituellement on en fait une décoction, faisant tremper des cigarettes ou des feuilles de tabac dans l’eau pour vaporiser la solution sur des plantes. Or quelques cuillerées d’une telle décoction peuvent tuer un enfant!

Je ne peux pas vous empêcher…

View original post 226 autres mots

Se rappeler les noms botaniques

Jardinier paresseux

20150127Pour les novices du jardinage, l’utilisation des noms botaniques, à  la résonance latine ou grecque, paraît souvent rébarbative. Pourquoi ne pas se limiter au nom commun? Mais, à force de rencontrer les noms latins sur une base régulière, on se prend à commencer à les apprécier. Ils sont souvent évocateurs ou sont parfois très près du français, puisque le latin et le français sont des langues romantiques. Mais avant tout, ils évitent toute confusion. Après tout, plusieurs plantes peuvent partager un nom commun, mais chaque plante n’y a qu’un seul nom latin.

Je suis pris avec ce problème tout le temps dans les courriels que vous m’envoyez. Un lecteur veut savoir quelque chose au sujet d’un «mille fleurs»… et je ne peux répondre. Il y a des dizaines de plantes qui s’appellent mille fleurs (Impatiens, Lantana, Begonia, Aster, etc.). Le nom «sabot de la vierge» évoque une orchidée (

View original post 882 autres mots

Ce qu’on a…

Un jour, le père d’une très riche famille amène son fils à la campagne. Ils y passent quelques jours sur la ferme d’une famille qui n’a pas beaucoup à leur offrir.
Au retour, le père demande à son fils. :  » as-tu aimé ton séjour?  »

 » C’était fantastique, papa !  »

« As-tu vu comment ces gens vivent?  » demande encore le père.

« Ah oui!  » Répond le fils

 » Alors qu’as-tu appris? »

Le fils lui répond  » J’ai vu que nous n’avions qu’un chien alors qu’ils en ont quatre.

Nous avons une piscine qui fait la moitié du jardin et ils ont une grande crique.

Nous avons des lanternes dans notre jardin et eux ont des étoiles partout dans le ciel.

Nous avons une immense galerie à l’avant et eux ont l’horizon.

Nous avons un domaine mais eux ont des champs à perte de vue.

Nous avons des serviteurs alors qu’eux servent les autres.

Nous achetons nos denrées et eux les cultivent.

Nous avons des murs autour de la propriété pour nous protéger. Eux ont des amis qui les protègent.  »

Le père en resta muet.

Le fils rajouta:  » Merci Papa de m’avoir montré tout ce que nous n’avons pas « .

Infos du matin – 2013/06/06

Infos du matin

Rappel de boeuf: XL Foods et l’ACIA critiqués par des experts | lapresse.ca, 5 juin 2013
Le «laisser-aller» et la «faible culture de salubrité des aliments» de l’abattoir albertain XL Foods et de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) ont contribué au plus important rappel de viande de l’histoire du Canada, conclut un rapport indépendant rendu public mercredi.

.

Rapport sur le rappel de boeuf XL Foods : les inspecteurs partiellement à blâmer | radio-canada.ca, 5 juin 2013

.

Ressources naturelles : Du renfort pour Martine Ouellet | journaldequebec.com, 5 juin 2013
La première ministre a assuré mardi à ses troupes qu’il n’y aura pas de remaniement ministériel dans un avenir rapproché.

.

Analyse : Politique de souveraineté alimentaire et occupation du territoire | lapresse.ca – Le Soleil – Opinions, 6 juin 2013
Sans compromettre la protection des terres à réel potentiel agricole, l’application de ces recommandations ouvriraient des perspectives stimulantes pour des…

View original post 686 autres mots

Les Fermes Lufa inc. – Aujourd’hui Montréal, demain Toronto, Boston, New York et Chicago!

Cycle Capital Management (CCM) a annoncé le 5 octobre 2012 un investissement de 1,3 M $ dans Les Fermes Lufa inc, une entreprise du secteur de l’agriculture urbaine. Cet investissement complète une fonde de financement de 4,5 M$ par Les Fermes Lufa.

Cette nouvelle entreprise, dirigée par un jeune entrepreneur dynamique qui a su intéresser des anges investisseurs tant canadiens, néo-zélandais, qu’américains, répond très favorablement au modèle d’affaires recherché par Cycle Capital.

Pour Andrée-Lise Méthot, fondatrice et associée principale de Cycle Capital Management (CCM) inc., « Cette décision représente un investissement novateur dont les impacts sont importants et modifient les façons de produire et de consommer, et ce, au sein d’un secteur aussi vital que l’alimentation. L’avenir des technologies repose aussi sur les solutions qui permettront d’alimenter les grands centres urbains de façon efficace à partir d’une production locale et avant-gardiste. C’est ce que propose Les Fermes Lufa. »

5000 paniers

Aujourd’hui, l’entreprise bâtit deux nouvelles fermes dans la région de Montréal. Elle prévoit s’implanter prochainement à Toronto, Boston, New York et Chicago.

« En transformant plus de 20 000 mètres carrés de toits en culture maraichère, nos nouvelles serres nous positionneront comme les producteurs d’aliments frais les plus avancés et innovants du marché, dit le président des Fermes Lufa, Mohamed Hage. Dès que cette étape du financement sera bouclée, plus de 5 000 familles s’approvisionneront chaque semaine en légumes et fines herbes frais du jour et de qualité. »

Un développement international

Par ailleurs, pour Dave Furneaux, cofondateur, président du conseil et investisseur dans Les Fermes Lufa à travers Furneaux Capital, LLC, 

« produire des aliments frais dans les grands centres urbains, là où les gens vivent, est une superbe idée, porteuse d’énormes bénéfices partout dans le monde. Après avoir passé deux ans à étudier les tendances en matière d’agriculture urbaine et de production alimentaire, il est devenu clair pour moi que Les Fermes Lufa possède la plateforme la plus avancée et la plus novatrice, le bon modèle d’affaires et la bonne vision pour un développement à l’international. »

À lire

Je gère même les insectes sur mon iPad – LesAffaires.com, dossier Créateurs d’avenir

Des carottes sur le toit du Palais des congrès – LesAffaires.com, Vision Durable

Première serre sur un toit à Montréal – LesAffaires.com, Vision Durable

Et tout ça

Lufa sur le Web

Site Web des Fermes Lufa

Les Fermes Lufa sur Facebook

Les Fermes Lufa sur Twitter

Fil RSS des Fermes Lufa

À propos des Fermes Lufa inc.

L’entreprise québécoise les Fermes Lufa cultive des aliments sur les toits urbains. En 2010, elle a créé la première serre commerciale sur un toit au monde située dans l’arrondissement d’Ahunstic-Cartierville. Durant sa première année d’opération, la ferme a produit 250 tonnes d’aliments frais sans pesticide, herbicide, ni fongicide. Les légumes et  fines herbes des Fermes Lufa sont récoltés et livrés le jour même aux citoyens des environs.

À propos de Cycle Capital Management (CCM)

Pionnier parmi les fonds de capital de risque canadiens du secteur des technologies propres, Cycle Capital investit dans des entreprises qui développent et commercialisent des technologies propres et des projets de production d’énergies renouvelables contribuant à la réduction des gaz à effet de serre (GES), à l’optimisation des ressources et à la réduction des impacts sur l’ensemble du cycle de vie.

35 ans, ça se fête : la Fromagerie Île-aux-Grues lance un nouveau fromage artisanal : Le Canotier de l’Isle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ISLE-AUX-GRUES, QC, le 12 sept. 2012 /CNW Telbec/ – Pour souligner en grand ses 35 ans et rendre hommage aux fondateurs, la Fromagerie Île-aux-Grues lance un nouveau fromage artisanal nommé Le Canotier de l’Isle, un fromage à pâte ferme affiné en surface, avec une croûte fine aux teintes ocre. La pâte ivoire, fondante en bouche, révèle des goûts très typés de noisette, avec de belles notes fruitées et de crème. La fabrication artisanale du Canotier de l’Isle s’inspire d’une recette ancestrale mise au point par les premiers fromagers de l’île, dans les années 1900.

« Nous cherchions à valoriser notre tradition fromagère de cheddar et notre expertise dans la fabrication de fromages fins », a déclaré monsieur Christian Vinet, directeur général de la Fromagerie Île-aux-Grues. Outre le défi de reproduire un fromage au goût d’antan, l’affinage nécessite de 9 à 12 mois pour assurer le développement de saveurs subtiles, caractérisées par le terroir d’exception de l’île et l’air salin. « C’est un fromage unique au Québec, un fromage traditionnel comme on le retrouvait à l’époque : artisanal, avec une croûte, fait de lait thermisé de vache provenant de l’île. »

UN NOM UNIQUE : LE CANOTIER DE L’ISLE

Cette meule de fromage haut de gamme de 10 kg arbore sur son étiquette une toile du peintre Robert Gagné de l’Isle-aux-Grues. Elle représente le transport du matériel et du courrier dans un canot à glace, seul moyen de traverser le fleuve durant l’hiver à l’époque de la première fromagerie. En période hivernale, le canot à glace prenait la relève des goélettes de bois, plus maniable à travers les glaces en mouvement continu.

Entouré d’eau, n’ayant aucun lien routier, Le Canotier de l’Isle est un clin d’œil au riche patrimoine maritime de l’île. Aujourd’hui, l’avion et le service de traversier permettent le transport des fromages hors de l’île.

UN FORT RÉSEAU DE DISTRIBUTION : DE GRANDES PERSPECTIVES

Grâce aux investissements importants réalisés pour moderniser les installations, entre 1999 et 2007, la fromagerie a mis au point une gamme complète de fromages fins. Le réseau de distribution s’est agrandi et les fromages sont maintenant vendus à la grandeur du Québec, ainsi qu’à Toronto, Calgary et Vancouver. Ils sont distribués principalement dans les fromageries et boutiques spécialisées.

En plus du Canotier de l’Isle, fabriqué en quantité limitée, la Fromagerie Île-aux-Grues fabrique une gamme de fromages fins aux saveurs uniques et authentiques : Le Riopelle de l’Isle, Le Mi-Carême, Le Tomme de Grosse-Île, ainsi que Le Cheddar vieilli Île-aux-Grues.

FROMAGERIE ÎLE-AUX-GRUES

En affaires depuis 35 ans, soit depuis 1977, la Fromagerie Île-aux-Grues, le cœur économique de l’île,  compte aujourd’hui cinq producteurs laitiers, tous sociétaires. Elle a pour mission de transformer l’ensemble du lait produit sur l’île contribuant ainsi à conserver le patrimoine agricole, en plus de favoriser le développement durable du milieu. En se limitant au volume de lait produit sur l’île, la fromagerie s’assure d’offrir des fromages de qualité fabriqués à partir de lait frais et ayant des saveurs uniques à son terroir.

Au cours des dernières années, l’entreprise a fait un travail considérable pour mettre en marché des fromages de qualité supérieure auprès des consommateurs. En gage de qualité de production, la coopérative est reconnue HACCP (Hazard Analysis Critical Control Points) par l’Agence canadienne d’inspection des aliments depuis juillet 2009.

Pour plus d’information :  http://www.fromagesileauxgrues.com/.

Tendance web agriculture du 22 au 28 août 2012

Semaine du 22 au 28 août 2012, un survol de quelques tendances sur le web

Billet dont l’information provient des réseaux sociaux, en français et anglais

22 août @AgPlusQueJamais Une belle histoire de relève passionnée! RT @Lanaubiz La ferme Cormier de L’Assomption en vedette http://vimeo.com/31045630

23 août @MarieAllard Les consommateurs chinois se tournent vers les aliments importés http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7920409.html

27 août @Jackleb Industrie laitière : regardons plus loin que la finance. 60 % du lait dans l’union européenne est Coop http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/industrie/autres/221152484/industrie-laitiere-regardons-plus-loin-finance

27 août @AllardMarie: Il ne peut y avoir de sécurité alimentaire sans sécurité de l’eau, dit la #FAO http://www.fao.org/news/story/fr/item/154925/icode/

28 août @sabrinacaron Un exemple à suivre! Saskatchewan forte de son agriculture? Finances publiques: la Saskatchewan, première de classe http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-canadienne/201208/27/01-4568736-finances-publiques-la-saskatchewan-premiere-de-classe.php

Par Jacques LeBlanc, agr. Coordonnateur du développement, La Coop Profid’Or @Jackleb

View original post

Lancement du projet Zinzen du jour de la terre

Aménagement comestible, créatif & écologique

Un mariage entre l’art, la nature et l’agriculture urbaine

J’ai toujours rêvé de concilier ma passion pour la création avec ma passion pour l’agriculture urbaine et comme dit le proverbe, « tout vient à point à qui sait attendre ». C’est donc avec plaisir que je vous présente le projet Zinzen du Jour de la Terre Québec à laquelle je participe et qui sera inauguré ce soir dans le cadre d’une activité de levée de fonds sous la forme d’un banquet urbain:

« Zinzen a comme objectif à long terme de multiplier les espaces où la nature reprend sa place en ville afin de créer un réseau de lieux originaux et artistiquement uniques, le côté zinzin, et d’offrir le calme et la sérénité à l’intérieur de la ville via la nature, le côté zen. »

« Le projet ZinZen s’inscrit donc dans une volonté d’imaginer le milieu urbain différemment en y faisant…

View original post 91 autres mots

%d blogueurs aiment ce contenu :