Archives de mots-clés | innovation

Patates Dolbec reçoit le prix Moisson d’or

L’Association des producteurs maraîchers du Québec a remis son prix Le Moisson d’or 2017 à l’entreprise Patates Dolbec le 17 novembre dernier lors de son banquet annuel de clôture.

Qu’est-ce que le prix Moisson d’Or?

Ce prix, remis annuellement par l’APMQ, s’adresse uniquement à une personne ou à une entreprise productrice membre de l’Association qui s’est distinguée par son implication dans le milieu horticole ; qui a contribué à l’épanouissement du secteur ; dont les réalisations au niveau de la mise en marché comportent un caractère innovateur ou ayant démontré une vision juste du développement à court ou à long terme de l’industrie ; qui a démontré au fil du temps une intégrité commerciale basée sur le respect de la clientèle et de ses pairs ; qui s’est démarquée dans le domaine de la production horticole par sa capacité à s’adapter à l’évolution rapide du secteur.

Vendre des patates lavées, un virement majeur!

L’histoire de Patates Dolbec a débuté il y a 50 ans, en 1967, avec seulement 25 acres de terre, un cheval et une charrue ! L’entreprise, qui n’a cessé d’évoluer depuis trois générations, a su se tailler une place de choix dans le monde de l’agroalimentaire grâce à un travail acharné, une passion indéfectible envers l’agriculture et une équipe dynamique qui allie expérience et esprit innovateur. Elle a notamment été une pionnière dans la vente de pommes de terre lavées, un virement majeur dans la façon d’acheter nos patates !

En 1994, Patates Dolbec perd son fondateur, Herman Dolbec, dans un tragique accident. Son fils Stéphan prend alors les commandes avec sa mère, aidé bien sûr d’une équipe fiable ayant à cœur le développement de l’entreprise et capable de fournir les efforts pour sa continuité.

Marketing, innovation technologique et agriculture raisonnée

Cette entreprise a toujours été à l’écoute des consommateurs et de leurs désirs, leur offrant des formats et des emballages de tous types, s’adaptant aux petites et grandes familles, ainsi qu’aux besoins des HRI. Innovatrice, la gamme parfaite a été mise sur le marché il y a plus de 5 ans, indiquant aux consommateurs quelles pommes de terre utiliser en fonction de la recette choisie.

Son centre d’emballage, terminé depuis octobre 2017, comporte une technologie unique au monde, conçue spécialement pour elle. La modernité, l’efficacité, la qualité, la traçabilité et la sécurité alimentaire sont au cœur de ses préoccupations.

Plus grand producteur de l’est du Canada, possédant plus de 10 000 acres de terrain réparties dans 15 municipalités, l’entreprise pratique la rotation de ses terres avec la culture du maïs, de l’orge, du blé, du soya, des fèves et du foin.

Dorénavant, avec plus de 125 personnes à son service, une équipe de recherche à l’affût des nouveautés, des entrepôts modernes à atmosphère contrôlée et réfrigérée, un centre d’emballage qui se refait présentement une beauté grâce à un investissement majeur de 12 millions de dollars, de l’équipement agricole à la fine pointe de la technologie, l’entreprise est sans contredit un leader dans son domaine.

50 ans de jeunesse

En 2017, l’entreprise fête 50 ans d’histoire, 50 ans de risques, de succès, de moments inoubliables, 50 ans d’évolution, avec des gens passionnés qui aiment l’agriculture et en vivent. À ceux qui croient que l’agriculture fait partie du passé, qu’elle utilise toujours de vieilles méthodes et fait partie des métiers désuets, Patates Dolbec prouve qu’au contraire, l’agriculture, c’est aussi l’avenir !

Pour le futur, Patates Dolbec souhaite se maintenir comme leader dans son domaine. Ses objectifs : intégrer de nouvelles variétés résistantes et goûteuses, satisfaire constamment ses clients, augmenter la superficie de ses terres, protéger l’environnement dans tous les départements, augmenter les budgets de R et D, diminuer les coûts de production, maintenir la formation continue offerte aux employés pour que chacun d’entre eux puisse se développer au maximum dans l’atteinte de ses objectifs de carrière.

Patates Dolbec, c’est 50 ans d’histoire, d’évolution, un immense jardin et surtout 50 ans de passion et de vision durable. La passion qui, nous n’en doutons pas, sera transmise à la prochaine génération !

 

Les lauréats du concours Prix innovation en alimentation 2017 dévoilés !


Le dévoilement des lauréats du concours Prix innovation en alimentation 2017 s’est déroulé le 22 novembre dernier lors du diner gala de L’Événement Marketing organisé par le Conseil de la transformation alimentaire du Québec (CTAQ).

Le concours Prix innovation en alimentation reconnaît les efforts d’entreprises qui ont su, au cours de la dernière année, développer et/ou lancer un projet innovant répondant à différents critères. Le concours est présenté en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), la Banque Nationale du CanadaMouvement Desjardins, BDO et TransformAction.

Les lauréats des Prix innovation alimentation 2017 :

Catégorie Produits nouveaux ou améliorés

Catégorie Technologie et Productivité

  • FUMOIR GRIZZLY pour son projet QUALITÉ ET SÉCURITÉ DU SAUMON FUMÉ PAR L’UTILISATION DE BACTÉRIOCINES LACTIQUES.

Catégorie Emballage

À l’occasion de ce concours, le Prix Entreprise Innovante Desjardins a été remis à une entreprise qui s’est particulièrement démarquée par l’ouverture qu’elle a su démontrée ainsi que sa capacité à innover en partenariat avec divers centres de recherches externes. Le lauréat est FUMOIR GRIZZLY.

Finalement, la Banque Nationale a remis le Prix Entrepreneuriat Banque Nationale à une entreprise qui a vécu une belle réussite professionnelle. Le lauréat est Laiterie Chalifoux.

 

 

SOURCE CTAQ (Conseil de la transformation alimentaire du Québec)  www.conseiltaq.com 

La pomme: une solution de rechange pour le sucre raffiné?

 

Saint-Joseph-du-Lac (Québec), le 28 septembre 2012 – Le gouvernement du Canada investit plus de 150 000 $ pour aider un producteur et négociant de pommes à mettre au point un procédé industriel expérimental et un prototype de chaîne de transformation permettant d’extraire les sucres naturels de pommes de qualité inférieure. L’honorable Christian Paradis, ministre de l’Industrie et ministre d’État (Agriculture), a annoncé cet investissement aujourd’hui.

« Cet investissement créera un produit à valeur ajoutée pour l’industrie de la pomme et aidera les transformateurs qui sont en quête d’une solution de rechange pour le sucre raffiné, une denrée dont le prix fluctue constamment. »

La réalisation de ce projet par Les Vergers Cataphard & Fils Inc. favorisera la compétitivité des pomiculteurs et des fabricants de produits alimentaires. La société Les Vergers Cataphard & Fils Inc., la troisième plus grande entreprise d’emballage de pommes au Québec, possède un verger de 20 000 arbres qui produit 1,3 million de kilogrammes de pommes par année dans la région des Laurentides et elle vend 3,8 millions de kilogrammes de pommes aux détaillants et aux épiceries. Cet investissement permettra à la société Les Vergers Cataphard & Fils Inc. de mettre au point et de perfectionner des procédés pour extraire les sucres naturels de pommes de qualité inférieure qui ne seraient autrement pas commercialisables.

« Nous sommes ravis d’obtenir un appui d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour la valorisation des pommes déclassées en produits à valeur ajoutée », a souligné le président de l’entreprise, M. Martin Cataphard.

L’investissement provient du volet national du Programme canadien d’adaptation agricole (PCAA), une initiative qui permet au secteur agricole de tirer parti des débouchés, de relever les nouveaux défis et de mettre à l’essai des solutions qui l’aideront à s’adapter et à demeurer compétitif.

Pour obtenir d’autres précisions sur le PCAA, veuillez visiter le site Web .

 

Le gouvernement du Canada investit dans des technologies de lutte antiparasitaire écologiques

Les agriculteurs auront des renseignements à portée de la main grâce à des applications de pointe

Vancouver Colombie-Britannique), le 26 juillet 2012 – De nouvelles technologies de lutte antiparasitaire sans fil donneront aux agriculteurs un accès immédiat à des renseignements sur la présence d’insectes dans leurs cultures, ce qui leur permettra d’utiliser plus efficacement les biopesticides et de réduire leurs coûts de surveillance manuelle. L’honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et député de Port Moody-Westwood-Port Coquitlam, a annoncé aujourd’hui un investissement de plus de 485 000 $ dans l’entreprise SemiosBIO Technologies Inc. (SemiosBIO) pour créer trois applications à valeur ajoutée afin d’aider les agriculteurs à améliorer leurs méthodes de lutte antiparasitaire.

« La priorité absolue de notre gouvernement demeure l’économie, et il est essentiel d’investir dans l’innovation pour veiller à ce que notre économie reste vigoureuse pour de nombreuses années à venir », a dit le ministre Moore. « Ce projet aidera les agriculteurs à employer de nouvelles technologies novatrices pour lutter contre les parasites, à améliorer les cultures et à devenir plus prospères. Cet investissement est une excellente nouvelle pour les agriculteurs ainsi que pour l’économie de la Colombie-Britannique. »

L’entreprise SemiosBIO élaborera et mettra à l’essai un système de surveillance des phéromones pour lutter contre les parasites en utilisant la méthode de confusion sexuelle, un piège muni d’une caméra pour surveiller les changements dans la population d’insectes, et un logiciel pour enregistrer l’information. Cette technologie novatrice améliorera les méthodes de lutte antiparasitaire en permettant aux agriculteurs de surveiller leurs cultures et vergers pour détecter la présence d’insectes et de prendre des mesures immédiates et ciblées au moyen de biopesticides, comme des phéromones, ou de pesticides traditionnels au besoin.

« SemiosBIO est reconnaissante du soutien financier qu’elle recevra du gouvernement du Canada », a déclaré M. Michael Gilbert, président et directeur scientifique de SemiosBIO Technologies Inc. « Nos innovations permettront aux agriculteurs d’adopter des solutions de rechange efficientes et durables au chapitre de la lutte antiparasitaire et accroîtront leur capacité de surveillance précise et de tenue de dossiers. »

Les nouvelles technologies réduiront le coût de la main-d’oeuvre et amélioreront l’efficience, la productivité, la gestion des cultures et l’agriculture biologique. Elles aideront les agriculteurs à répondre à la demande croissante des consommateurs et aux exigences réglementaires en ce qui a trait aux solutions de lutte antiparasitaire efficientes et efficaces. Une meilleure gestion des dossiers aidera aussi à ouvrir de nouveaux marchés pour les cultures canadiennes.

Ce projet est financé par le Programme d’innovation en agriculture, une initiative de 50 millions de dollars annoncée dans le cadre du Plan d’action économique du Canada de 2011. Ce programme fait partie de l’engagement du gouvernement à aider les producteurs canadiens à tirer profit de la science et de la technologie d’avant-garde. Il stimule la mise au point et la commercialisation de produits, de technologies et de procédés nouveaux et innovateurs dans le secteur agricole. Pour de plus amples renseignements sur le Programme d’innovation en agriculture et sur d’autres programmes d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, veuillez consulter le site www.agr.gc.ca.

%d blogueueurs aiment cette page :