Archives de mots-clés | lait

Agriculture biologique – Québec aide financièrement six entreprises de production laitière


QUÉBEC, le 4 oct. 2017 /CNW Telbec/ – Le gouvernement du Québec versera une aide financière à six entreprises de production laitière pour la réalisation de leur projet en agriculture biologique. Ces projets visent à construire, à agrandir ou à réaménager leurs bâtiments afin de répondre aux normes de production biologique. Cette aide financière provient du Programme d’appui pour la conversion à l’agriculture biologique, qui soutient notamment la construction et la modification d’installations d’élevage pour répondre aux exigences des normes biologiques. Les entreprises soutenues sont :

  • Ferme Polrèse inc. et Ferme Marierre inc., entreprises laitières certifiées biologiques, qui obtiennent chacune une aide de 20 000 $ pour leur projet d’agrandissement de leur étable actuelle afin de se conformer aux normes biologiques et d’augmenter leur production;
  • Ferme Lemayenne inc. et Ferme laitière Joniel inc., entreprises laitières certifiées biologiques, qui reçoivent chacune une aide de 20 000 $ pour leur projet de construction d’une nouvelle étable laitière, afin de se conformer aux normes biologiques et d’augmenter leur production;
  • Ferme Jolygène SENC, entreprise laitière en conversion biologique, qui obtient une subvention de près de 11 000 $ pour son projet de réaménagement d’un nouveau bâtiment d’élevage, construit en 2015, afin de se conformer aux normes biologiques;
  • Ferme Anrilyn inc., entreprise laitière certifiée biologique, qui reçoit une aide de 20 000 $ pour son projet d’agrandissement de l’étable actuelle et d’aménagement d’un parc de vêlage et d’une pouponnière, afin de se conformer aux normes biologiques.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, en a fait l’annonce en précisant que l’appui du gouvernement au secteur biologique contribue à augmenter l’offre québécoise d’aliments biologiques sur les marchés, en plus d’avoir un impact direct sur la diminution de l’utilisation de pesticides sur le territoire québécois.

Faits saillants :

  • Le Programme d’appui pour la conversion à l’agriculture biologique s’adresse aux entreprises agricoles biologiques en démarrage, aux entreprises en conversion à l’agriculture biologique et aux entreprises agricoles biologiques qui augmentent leur production.
  • En 2016-2017, plus de 2 millions de dollars ont été versés aux entreprises agricoles par l’entremise du Programme d’appui pour la conversion à l’agriculture biologique.
  • Le secteur biologique est en pleine croissance et connait une augmentation de plus de 10 % par année depuis 2000. Les produits biologiques québécois répondent en effet aux préoccupations des consommateurs en ce qui concerne la santé, la saine alimentation, la protection de l’environnement, le bien-être animal et l’approvisionnement local.

Lien connexe

www.mapaq.gouv.qc.ca/conversionbio

SOURCE Cabinet du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Renseignements : Source et information : Mathieu Gaudreault, Attaché de presse, Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Tél. : 418 380-2525

Photo: https://www.vegactu.com

Ordre national du mérite agricole 2012 – Bravo aux 9 lauréats!

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation est fier de souligner la participation de 94 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches au 123concours de l’Ordre national du mérite agricole (ONMA).

Les lauréats nationaux

Cliquez sur le nom des entreprises ou sur les photos pour la description complète.

Gagnant national Médaille d’or (Commandeur) – Ferme avicole Orléans inc.  

Aviculture et pomiculture

fermeorleansmeriteagricoleor2012

Photos: Éric Labonté, MAPAQ

Gagnant national Médaille d’Argent (Officier) – Ferme Durantaye SENC

Production laitière

fermeladurantayemeriteagricoleargent2012

Gagnant national Médaille de Bronze (Chevalier) – Polyculture Plante 1987 inc.

Production végétale, transformation et commercialisation

Polyculture Plante 1987 inc.

 

Ferme Bédard et Blouin inc.

Production horticole ornementale, maraîchère et fruitière

Gagnant national : catégorie or – 2ème rang
Lauréat régional : catégorie or – 2ème rang
Mention de la relève féminine

 

Ferme Bédard et Blouin inc.

Ferme Goulaise inc.

Production laitière

Gagnant national : catégorie Or – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Or – 1er rang
Mention de la formation agricole de la relève

Ferme Goulaise inc.

 

La Ferme Pellerat (1997) inc.

Production laitière

Gagnant national : catégorie Argent – 2e rang
Lauréat régional : catégorie Argent – 2e rang

Ferme Pellerat (1997) inc.

J.P.L. Maraîcher inc.

Production maraîchère

Gagnant national : catégorie Argent – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Argent – 3e rang

J.P.L. Maraîcher inc.

 

Fraisière Faucher inc.

Horticulture maraîchère et fruitière
Gagnant national : catégorie bronze – 2ème rang
Lauréat régional : catégorie bronze – 2ème rang
Mérite Promutuel de la prévention (régional)
Fraisière Faucher inc.

 

Ferme horticole Lajoie inc.

Horticulture ornementale

Gagnant national : catégorie Bronze – 3e rang
Lauréat régional : catégorie Bronze – 1er rang

Ferme horticole Lajoie inc.

 

Lauréats régionaux, Capitale Nationale

Cliquez ici pour la liste complète

Lauréats régionaux, Chaudière-Appalaches

Cliquez ici pour la liste complète

Mentions spéciales – formation agricole, agrotourisme et relève féminine

Mme Denise Bilodeau et M. Jean-Yves Goulet de la Ferme Goulaise inc. obtiennent la Mention de la formation agricole de la relève en raison du soutien qu’ils apportent à leur fils Étienne qui, dès son jeune âge, a manifesté un intérêt marqué pour l’industrie laitière.

Dans le domaine de l’agrotourisme, c’est l’entreprise Pépinière et Verger Pedneault et frères inc., de L’Isle-aux-Coudres, qui remporte les honneurs sur le plan national. Quelque 70 000 personnes se rendent chaque année dans cette entreprise pour effectuer un tour guidé, pour visiter l’économusée ou encore pour déguster divers produits.

Finalement, la Mention de la relève féminine revient à Mme Raymonde Blouin et à M. Denis Bédard, de la Ferme Bédard et Blouin inc., pour l’appui accordé à leur fille Sarah qui a suivi une formation directement liée aux tâches qu’elle effectue au sein de l’entreprise familiale.

Prix des partenaires – prévention à la ferme et agroenvironnement

Le Groupe Promutuel a décerné le Mérite Promutuel de la prévention à la Ferme Port-Jolait SENC, qui s’est distinguée par l’ensemble des efforts consentis en matière de santé et de sécurité à la ferme.

Quant à La Coop fédérée, elle a remis le Prix La Coop fédérée à l’agroenvironnement à la Ferme Sylvain Laquerre inc.; cette entreprise agricole s’est illustrée de façon notable, du fait qu’au fil du temps ses propriétaires ont mis en place de nombreuses mesures favorisant une gestion agroenvironnementale harmonieuse, tant à leur ferme que dans leur région.

Outre ces partenaires majeurs, d’autres importants collaborateurs ont contribué à la réussite du 123concours de l’Ordre national du mérite agricole, à savoir Saputo, Hydro-Québec, La Terre de chez nous et le Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe.

À propos de l’ONMA

Rappelons que l’Ordre national du mérite agricole est une véritable tradition dans le milieu de l’agriculture québécoise. Depuis 1890, il reconnaît le travail des femmes et des hommes qui façonnent l’industrie bioalimentaire du Québec. Pour les besoins du concours, le Québec, en raison de son étendue, a été divisé en cinq territoires regroupant une ou plusieurs régions et chacun des territoires accueille successivement le concours tous les cinq ans. Cette organisation permet de tenir le jugement à l’intérieur d’une période de temps déterminée, de mieux prendre en considération les zones climatiques et les types de sols particuliers et de donner des chances égales aux concurrents.

Au mois d’octobre prochain, les gagnants nationaux seront invités à recevoir, des mains du vice-premier ministre, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, et député d’Abitibi-Ouest, M. François Gendron, des décorations et des prix à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement, à Québec.

35 ans, ça se fête : la Fromagerie Île-aux-Grues lance un nouveau fromage artisanal : Le Canotier de l’Isle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ISLE-AUX-GRUES, QC, le 12 sept. 2012 /CNW Telbec/ – Pour souligner en grand ses 35 ans et rendre hommage aux fondateurs, la Fromagerie Île-aux-Grues lance un nouveau fromage artisanal nommé Le Canotier de l’Isle, un fromage à pâte ferme affiné en surface, avec une croûte fine aux teintes ocre. La pâte ivoire, fondante en bouche, révèle des goûts très typés de noisette, avec de belles notes fruitées et de crème. La fabrication artisanale du Canotier de l’Isle s’inspire d’une recette ancestrale mise au point par les premiers fromagers de l’île, dans les années 1900.

« Nous cherchions à valoriser notre tradition fromagère de cheddar et notre expertise dans la fabrication de fromages fins », a déclaré monsieur Christian Vinet, directeur général de la Fromagerie Île-aux-Grues. Outre le défi de reproduire un fromage au goût d’antan, l’affinage nécessite de 9 à 12 mois pour assurer le développement de saveurs subtiles, caractérisées par le terroir d’exception de l’île et l’air salin. « C’est un fromage unique au Québec, un fromage traditionnel comme on le retrouvait à l’époque : artisanal, avec une croûte, fait de lait thermisé de vache provenant de l’île. »

UN NOM UNIQUE : LE CANOTIER DE L’ISLE

Cette meule de fromage haut de gamme de 10 kg arbore sur son étiquette une toile du peintre Robert Gagné de l’Isle-aux-Grues. Elle représente le transport du matériel et du courrier dans un canot à glace, seul moyen de traverser le fleuve durant l’hiver à l’époque de la première fromagerie. En période hivernale, le canot à glace prenait la relève des goélettes de bois, plus maniable à travers les glaces en mouvement continu.

Entouré d’eau, n’ayant aucun lien routier, Le Canotier de l’Isle est un clin d’œil au riche patrimoine maritime de l’île. Aujourd’hui, l’avion et le service de traversier permettent le transport des fromages hors de l’île.

UN FORT RÉSEAU DE DISTRIBUTION : DE GRANDES PERSPECTIVES

Grâce aux investissements importants réalisés pour moderniser les installations, entre 1999 et 2007, la fromagerie a mis au point une gamme complète de fromages fins. Le réseau de distribution s’est agrandi et les fromages sont maintenant vendus à la grandeur du Québec, ainsi qu’à Toronto, Calgary et Vancouver. Ils sont distribués principalement dans les fromageries et boutiques spécialisées.

En plus du Canotier de l’Isle, fabriqué en quantité limitée, la Fromagerie Île-aux-Grues fabrique une gamme de fromages fins aux saveurs uniques et authentiques : Le Riopelle de l’Isle, Le Mi-Carême, Le Tomme de Grosse-Île, ainsi que Le Cheddar vieilli Île-aux-Grues.

FROMAGERIE ÎLE-AUX-GRUES

En affaires depuis 35 ans, soit depuis 1977, la Fromagerie Île-aux-Grues, le cœur économique de l’île,  compte aujourd’hui cinq producteurs laitiers, tous sociétaires. Elle a pour mission de transformer l’ensemble du lait produit sur l’île contribuant ainsi à conserver le patrimoine agricole, en plus de favoriser le développement durable du milieu. En se limitant au volume de lait produit sur l’île, la fromagerie s’assure d’offrir des fromages de qualité fabriqués à partir de lait frais et ayant des saveurs uniques à son terroir.

Au cours des dernières années, l’entreprise a fait un travail considérable pour mettre en marché des fromages de qualité supérieure auprès des consommateurs. En gage de qualité de production, la coopérative est reconnue HACCP (Hazard Analysis Critical Control Points) par l’Agence canadienne d’inspection des aliments depuis juillet 2009.

Pour plus d’information :  http://www.fromagesileauxgrues.com/.

%d blogueueurs aiment cette page :