L’Ontario projette de déposer le projet de loi intitulé Loi sur les aliments locaux (Local Food Act)

 

Dresser nos tables en Ontario pour y servir des produits d'ici
 

18 septembre 2012 12h55 – Le gouvernement de l’Ontario projette de déposer un projet de loi afin de soutenir, de promouvoir et de célébrer les bonnes choses cultivées et produites en Ontario. 

Les agriculteurs ontariens produisent plus de 200 produits agricoles différents, dont toutes sortes de fruits, de légumes, de viandes et de produits laitiers, et chaque agriculteur produit de quoi nourrir 120 personnes chaque année.

Si elle est adoptée, la Loi sur les aliments locaux permettrait :

  • de soutenir un des secteurs dominants de l’économie provinciale – un secteur qui représente annuellement plus de 33 milliards de dollars pour l’économie et emploie plus de 700 000 Ontariens;
  • de promouvoir et de célébrer les bons produits locaux que les Ontariens cultivent, transforment, servent, vendent ou mangent; 
  • d’établir un cadre qui servirait à fixer des objectifs et des cibles pour la production, la transformation, la distribution, la vente et la commercialisation des produits alimentaires de l’Ontario.    

Créer un robuste secteur agroalimentaire est l’un des objectifs du plan que le gouvernement McGuinty met en œuvre pour créer des emplois et favoriser la croissance économique.

En bref

  • Depuis 2003, le gouvernement McGuinty a investi plus de 100 millions de dollars pour soutenir en Ontario les initiatives axées sur les produits frais et locaux, et pour encourager les entreprises et les organismes locaux à promouvoir et à offrir des produits ontariens.
  • Le plus grand secteur de la transformation alimentaire du Canada se trouve en Ontario.
  • L’Ontario représente 22 p. 100 des exportations agroalimentaires du Canada.
  • Les États-Unis, l’Asie et l’Europe sont les plus importants marchés d’exportation pour les produits alimentaires de l’Ontario.

 

Une voix discordante

John Robson, du Ottawa Sun, est loin d’être d’accord et affirme qu’il s’agit tout bonnement d’une grave erreur économique. Extrait:

« So let’s see. First, under the Dalton Sets the Menu Act, Ontarians will buy less food from other parts of Canada. People in other provinces will then have less money to spend on things like Ontario food and services and manufactures. Diverting spending from other parts of Canada to Ontario doesn’t mean pure gain; if it did, we could get rich by closing our provincial borders to trucks. I wonder if McGuinty thinks Manitobans or Quebecers would be better off banning Ontario cheese or eggs. Duh. »

 

Publicités

Mot-clé :, , , ,

About Goûter et cultiver le Québec

De la production agricoles aux foodies, du jardinier amateur au paysagiste, nous nourrissons le monde et améliorons la q ualité de vie, la santé publique et l'environnement. Crions-le haut et fort! Ce blogue est communautaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :